3e vague de la Covid 19 au Burkina : Bientôt une campagne de vaccination

 

Dans l’après-midi du vendredi 14 janvier 2022, le ministre de la santé, de l’hygiène publique et du bien-être a animé une conférence de presse à Ouagadougou. Au cours de cette conférence, le ministre a fait part de l’évolution de la Covid-19 au Burkina Faso.

Depuis mars 2020, le Burkina Faso a été atteint par la pandémie de la Covid-19. Cette pandémie qui avait diminué, est entrain de ressurgir par l’augmentation des nombres de cas « À la date du 12 janvier 2022, le pays a enregistré 20 047 cas cumulés et confirmés de Covid-19 avec 339 décès. Le nombre de patients guéris à la même période se chiffre à 18.355 », a laissé entendre le ministre de la santé Charlemagne Ouédraogo au cours de la conférence, puis d’ajouter : « Au cours de la période du 1er au 12 janvier 2022, le pays a comptabilisé 1626 nouveaux cas confirmés soit un nombre moyen de 135 nouveaux cas par jour. Et nous déplorons 06 décès ». Pour le ministre de la santé, de l’hygiène publique et du bien-être, Charlemagne Ouédraogo, il y a une recrudescence de la maladie qui annonce une 3e vague de contamination débutée le 13 septembre 2021.

Le Burkina Faso enregistre quatre variants de la Covid- 19 à savoir les variants Alpha, Eta, Delta et Omicron. Le variant Omicron est le plus présent avec une proportion de 30%. Le ministre a rassuré que les patients ont été pris en charge. Des cas graves ont été constatés dû au manque du vaccin ou présentant des comorbidités.

Pour faire face à la Covid, le Burkina dispose de quatre types de vaccins le Johnson and Johnson, le Sinopharm, le Pfizer et le Sinovac. « À la date du 12 janvier 2022, 127 099 personnes ont été vaccinés avec les 4 types de vaccins soit 5,61% de la population cible en générale et 11,70% de la cible de 18 ans et plus », a rappelé le ministre. Grâce à la campagne de vaccination initiée du 14 au 23 décembre dans quatre régions à savoir le Centre, le Centre Ouest, les Hauts-Bassins et Sud-Ouest, 667 332 personnes ont pu être vaccinées au cours de cette campagne.

Suite à l’ouverture des frontières ferroviaires et terrestres en décembre, des dispositifs sanitaires ont été mis en place. « Le ministère de la santé, de l’hygiène publique et du bien-être assure le contrôle sanitaire au niveau de neuf point d’entrée (PoE) terrestres, un PoE ferroviaire et deux aéroports », a-t-il confié. Avec l’ouverture des frontières, les infrastructures, équipements, intrants et ressources humaines ont été renforcés ainsi que la logistique roulante pour la mise en œuvre des activités en lien avec le contrôle sanitaire. Il y a eu des cadres de concertations qui s’inscrivent dans les actions menées par le gouvernement pour lutter contre cette pandémie. L’accès ou la sortie du pays est conditionné par la présentation d’une carte de vaccination contre le Covid-19 datant d’au moins 14 jours ou la présentation d’un document attestant un test PCR ou TDR antigénique négatif datant d’au plus 5 jours.

Pour lutter contre cette 3e vague de contamination, des actions seront menées comme le plaidoyer auprès des détenteurs d’enjeux pour le respect des mesures barrières et d’adhésion à la vaccination, le renforcement de la communication, l’augmentation des campagnes de vaccination et l’externalisation des sites de vaccination.

Soyez le premier à commenter sur "3e vague de la Covid 19 au Burkina : Bientôt une campagne de vaccination"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

onze − 2 =