Culture : Enko Ouaga célèbre la troisième édition du mois de l’histoire des Noirs

 

Enko Ouaga international school a célébré le mois de l’histoire des Noirs, ce vendredi 25 février 2022 à Ouagadougou au sein de l’établissement. Cette célébration est une troisième du genre et s’articule autour du thème : « culture africaine et promotion de la paix ». Il s’agit d’une activité culturelle qui a pour objectif, d’apprendre aux jeunes la richesse africaine et l’apport de l’homme Noir dans l’évolution de l’humanité.

En pagne africain tous vêtus, élèves, enseignants, personnels de l’administration et parents d’élèves ont occupé l’enceinte de la cour de l’établissement Enko Ouaga pour célébrer l’Homme Noir. Danse contemporaine, chants, chorégraphie sont, entre autres, les activités qui ont animé la cour de l’établissement. Cette activité offre l’occasion aux organisateurs, de rappeler l’histoire de l’homme Noir, sa contribution dans le monde et ce qu’il pourrait faire dans l’avenir pour ce monde.

Yaya Dama, responsable de la culture de l’impact social de Enko Ouaga

« L’objectif est d’amener nos élèves à être fiers d’être africains, de savoir que l’Afrique est un continent riche et que les africains sont des gens qui ont apporté quelque chose à l’humanité. C’est un mois où on célèbre les héros africains, où nous amenons nos élèves à s’inspirer des modèles africains afin qu’ils puissent devenir des acteurs de changement dans leur société », a laissé entendre Yaya Dama, le responsable de la culture de l’impact social de Enko Ouaga. C’est lui qui a initié le mois de l’histoire des Noirs dans le programme des activités de l’établissement. Enko est un établissement qui se trouve dans d’autres pays et la pertinence de cette activité conduit les autres pays à l’organiser chez eux. D’après monsieur Dama, l’institution est en phase d’institutionnalisation de l’activité de sorte à ce qu’elle soit officielle de toutes les écoles Enko. Aujourd’hui, à seulement trois éditions, le mois de l’histoire des Noirs est devenu la plus grande activité publique de l’établissement.

Thiérry Adam, Directeur fondateur de Enko Ouaga international school

C’est aussi l’opportunité de célébrer le multiculturalisme car l’établissement accueille également des personnes d’autres continents. Et c’est cela la justification de la richesse de la culture. C’est pourquoi, l’édition a été appelée “la diversité culturelle” . Selon le Directeur fondateur de Enko Ouaga international school, Thiérry Adam, l’école est faite pour les Africains dans l’optique d’augmenter le nombre d’Africains dans les plus grandes universités du monde. « Cette activité est vraiment d’inculquer aux enfants, l’importance de la culture. Nous voulons réintégrer dans les manuels scolaires, l’importance de l’homme Noir, la contribution de l’homme Noir dans la société », a indiqué Thiérry Adam.

Ousmane Gjiguemdé, Secrétaire technique de l’institut des peuples Noirs

Le ministère de la culture burkinabè soutient ce programme d’activités scolaire de Enko. Il a été représenté par Ousmane Gjiguemdé, Secrétaire technique de l’institut des peuples Noirs. Selon son propos, l’activité du jour rentre en droite ligne des objectifs de l’institut des peuples Noirs qui est un institut dont la relance a été voulue par l’Etat burkinabè comme une contribution dans la dynamique de renaissance culturelle africaine couronnée par la charte de 2006 de l’Union Africaine. « Si nous sommes là, soutient Ousmane Gjigemdé, c’est pour montrer que nous sommes de cœur avec l’initiative engagée par Enko (…) On aurait voulu que cela soit dans le cadre global de la commémoration officielle du mois de l’histoire de l’Afrique et de ses diasporas, parce que nous sommes dans une dynamique de rassemblement de l’ensemble des peuples Noirs pour faire en sorte que cette renaissance culturelle puisse voir le jour ».

Le thème de cette édition est pertinent. L’établissement a choisi de réfléchir sur la promotion de la paix en lien avec la culture africaine. « Culture africaine et promotion de la paix », parce que le monde a besoin de paix pour avancer, se développer et mieux vivre.

Soyez le premier à commenter sur "Culture : Enko Ouaga célèbre la troisième édition du mois de l’histoire des Noirs"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

17 − 3 =