Rencontre du groupe Al Nasr à Kombissiri : bilan satisfaisant sur le Hadj 2019

 

Dans le but de faire le bilan moral et financier sur le Hadj 2019, le groupe Al Nasr composé de dix-neuf (19) agences de voyages, a organisé une rencontre de deux jours à Kombissiri. En effet, les travaux de ladite rencontre ont pris fin ce samedi.

Deux jours durant, du vendredi 06 au samedi 07 mars 2020, les responsables des différentes agences de voyage du groupe Al Nasr, se sont réunis à Kombissiri pour faire ressortir les acquis organisationnels, les insuffisances du hadj 2019 conduit par ce groupe et les perspectives pour l’édition 2020.

Au terme des travaux de cette rencontre, Imam Guitti Abdoulaye a laissé entendre qu’il y a eu beaucoup d’acquis pour le groupe, mais beaucoup d’efforts restent encore à faire. Il a précisé que ce groupe travaille surtout à ce que les pèlerins soient plus proches de la Kaaba, ce qui est d’ailleurs l’une des grandes perspectives poursuivies. Ce membre du groupe a aussi souligné l’amélioration des conditions de logement, qui pourrait être un signe attractif conduisant plusieurs pèlerins à s’intéresser au groupe. Selon lui, rendre le groupe encore visible est d’une importance capitale. « Il faut qu’on travaille à ce que notre groupe ait plus de visibilité », a-t-il fait savoir puis d’ajouter : « alors, nous travaillons à ce que le groupe soit beaucoup plus visible et plus attrayant, en offrant des services de qualité à l’ensemble de nos pèlerins ».

Dianda Yssa, un autre membre du groupe, a indiqué que cette rencontre est devenue une tradition. « Puisqu’à chaque fois qu’on finit le hadj, on se retrouve pour voir qu’est ce qui a marché, et qu’est ce qui n’a pas marché », a-t-il soutenu. Il s’agit, pour lui, de voir les acquis, les insuffisances, et les perspectives pour l’édition 2020. Selon monsieur Dianda, le bilan est satisfaisant tant au niveau des acquis, de la visibilité du groupe Al Nasr, qu’au niveau organisationnel. Mais il a relevé quelques insuffisances au niveau de leur cohésion et de l’organisation des vols réguliers, tout en suggérant des modules de formation des responsables d’agence et des délégués. « Nous pensons qu’en 2020, nous allons apporter d’autres innovations pour le bien des pèlerins », espère-t-il  en invitant les futurs pèlerins à se hâter pour les inscriptions du hadj 2020.

Quant à Yabré Issaka en ce qui concerne le bilan financier, il y a des motifs de satisfaction. « On est très content car toutes les agences du groupe ont honoré leurs contributions. Ce qui a permis d’exécuter toutes les activités du groupe au compte du hadj 2019 », a-t-il expliqué.

En conclusion, l’analyse de la situation leur a permis d’affirmer sans risque de se tromper que l’organisation du hadj ne devrait pas occasionner autant de polémiques pour peu que : chacun joue son rôle ; chacun fasse un minimum d’efforts pour une franche collaboration avec les autres acteurs ; et enfin, que l’intérêt du pèlerin soit au centre des actions et au-dessus des intérêts particuliers. Une chose est certaine, la collaboration de tous les acteurs est indispensable pour la réussite du hadj d’une part et la cohésion du groupe d’autre part.

En rappel, les agences de voyage qui forment le groupe Al Nasr sont : Agence Talbya, Agence Barakate, Harmayne voyage, As-safa, Al Houda International, Ayve Travel, Bab Madina Makkah, Wakil Voyages, Takbir Voyages, Salama Voyages, Al Nars Travel, Badenya Voyage, Al Ihrame Voyage, Raouda Voyages, Wendyamba Voyage, Sahelia Tours, Manassik Tours, Oumoul Koura et Temako Allah.

 

 

 

Soyez le premier à commenter sur "Rencontre du groupe Al Nasr à Kombissiri : bilan satisfaisant sur le Hadj 2019"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

treize + onze =