Sécurité : Le Mali se retire du G5 Sahel à partir du 30 juin 2022

 

Le Mali va se retirer de toutes les instances du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad) à compter du 30 juin 2022, a annoncé le chef d’état-major des Armées du Mali, général de division Oumar Diarra, dans un communiqué.

Bamako avait annoncé le 15 mai son retrait du G5 Sahel, après avoir constaté que la présidence tournante de l’organisation, qui lui revenait en principe, ne lui était dans les faits pas accordée.

C’est le chef d’état-major des armées du Mali qui en a donné l’ordre mardi 14 juin. Dans un document classé confidentiel, qui a opportunément fuité, le général Oumar Diarra met fin à l’engagement des soldats maliens affectés au poste de commandement du G5.

« (…) S’agissant les personnels en service au Poste de Commandement interarmées de théâtre (PCIAT) de la Force conjointe (FC) du G5 Sahel, leur désengagement prend effet à compter du 30 juin avec reprise de service dans leurs armées et services à compter du 1 juillet 2022 », a précisé le général de division.

 

Soyez le premier à commenter sur "Sécurité : Le Mali se retire du G5 Sahel à partir du 30 juin 2022"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

17 − dix =