Attaque de Inata : réaction du parti CDP

Ceci est une déclaration du Congrès pour la démocratie et le progrès relative à l’attaque terroriste de Inata

 

Le sang a encore coulé dans notre cher pays très tôt dans la matinée du 14 novembre 2021 à Inata. Des enfants sont devenus orphelins, des femmes sont devenues jeunes veuves et comme les autres, seront abandonnées à leur triste sort sans un accompagnement. Des parents ont perdu leurs fils, des frères d’armes, des amis.
La nation a perdu de valeureux fils, de valeureux combattants, qui malgré la faim et la précarité des moyens ont tenu leurs postes jusqu’au sacrifice suprême.
Le communiqué du Ministère de la communication donne les chiffres de 28 FDS et de 4 civils tués, de nombreux blessés et des disparus.
Le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) consterné, compatit à la douleur des familles éplorée et partage la lourde tristesse et le désarroi des éléments de la gendarmerie Nationale. Il présente ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes et à l’ensemble du peuple burkinabè. Il souhaite prompt rétablissement aux blessés.

Notre parti traduit sa solidarité aux forces de Défense et de sécurité pour le sacrifice dont elles font preuve et au péril de leur vie pour la défense l’intégrité territoriale et les encourage à tenir le cap, malgré les aléas dû à la gouvernance par tâtonnement du pays.
En effet, le CDP tient à rappeler à l’opinion nationale et internationale que cette situation est survenue du fait de l’incompétence notoire du régime KABORE. Un gouvernement passé maître dans le populisme, le dilatoire et incapable de prendre une décision à même de sauver les fils et la nation en guerre.

Il est temps, et nous l’avons souligné à plusieurs reprises, que le pouvoir du MPP arrête par son impassibilité d’endeuiller davantage nos familles. Trop c’est trop. Si le président KABORE aime les burkinabè et son pays, nous lui demandons d’en tirer les conséquences.
Le Congrès pour la Démocratie et le Progrès invite ses militants et sympathisants ainsi que l’ensemble des burkinabè à se tenir près pour tout mot d’ordre du Chef de file de l’opposition afin de prendre en main, la protection des populations qui aspirent à la sécurité, à la sérénité, à la stabilité et à la paix.

Démocratie-Progrès-Justice

Ouagadougou, le 15 novembre 2021
Pour le Bureau politique National,
Pour le Président Eddie KOMBOIGO
Le secrétariat chargé de la communication

Soyez le premier à commenter sur "Attaque de Inata : réaction du parti CDP"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

sept + 6 =