Contrôle des prix de l’huile, du riz et du sucre : Sortie du ministre en charge du commerce

Le mercredi 10 août 2022, le ministère du développement industriel, du commerce, de l’artisanat et des petites et moyennes entreprises a fait une sortie de terrain à Ouagadougou à travers la brigade mobile de contrôle économique et de répression des fraudes. Il s’agit d’une sortie de contrôle des prix des denrées alimentaires dans quelques boutiques de Ouagadougou. Le riz, l’huile et le sucre sont les produits concernés.

 

La mission de la Brigade mobile de contrôle économique et de répression des fraudes (BMCRF) se résume à la régulation des prix de denrées alimentaires. Dans le cadre de cette mission, elle fait des sorties pour toucher du doigt les réalités dans le but de sanctionner ceux et celles qui ne respectent pas les règlementations. A cet effet, dans le cadre de la lutte contre la flambée des prix des produits de grandes consommations, le gouvernement burkinabè a pris des mesures qui sont entre autres l’allègement des droits de douane à hauteur de 14 milliards de francs CFA et la fixation des prix de certains produits.

Le ministère du Commerce, chargé de veiller à l’application de ces mesures, effectue régulièrement des contrôles sur le terrain pour voir l’évolution de la situation. C’est dans le but du renforcement des opérations et pour étendre la mesure sur les 13 régions que la BMCRF a effectué cette sortie. Il ressort qu’hors-mis certains commerçants importateurs qui n’appliquent pas les normes arrêtées par le gouvernement, la dynamique est suivie dans l’ensemble. Il faut rappeler que les commerçants fautifs seront soumis à des sanctions qui pourraient aller jusqu’à la fermeture de leur magasin.  Yacouba Bila, coordonnateur de la Brigade mobile de contrôle économique et de répression des fraudes a invité les commerçants à répercuter les mesures gouvernementales pour le bonheur des consommateurs.

En rappel, le mercredi 2 février 2022, une équipe du Bureau régional de contrôle (BRC) du Centre Ouest de la Brigade mobile de contrôle économique et de la répression des fraudes (BMCRF) a fait une saisie d’une tonne de poisson avarié et impropre à la consommation. Les services techniques de l’élevage ont été saisis à cet effet et les produits ont été détruits immédiatement. Le contrevenant quant à lui, a été sanctionné conformément à la réglementation en vigueur au Burkina Faso.

Soyez le premier à commenter sur "Contrôle des prix de l’huile, du riz et du sucre : Sortie du ministre en charge du commerce"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

cinq × 2 =