Santé : Les nuisances sonores, un destructeur pour la santé auditive

 

Les cris, les sifflements, les klaxons, les téléphones portables, les télévisions sont entre autres des bruits qui gênent. Nous ne nous rendons pas souvent compte de cette perturbation mais cela a des conséquences négatives sur notre vie.

Le pavillon de l’oreille capte les ondes sonores qui traversent le conduit auditif jusqu’au tympan qui amplifie les ondes. Il passe une information à l’oreille interne en s’enfonçant comme un piston dans la cochlée qui abrite des cellules sensorielles.

Ils transforment les vibrations en influx nerveux pour que le nerf auditif puisse les transmettre au cerveau. L’oreille capte des sons, puis le cerveau les analyse et les identifie, détermine le type de son (musique, parole et bruit), son intensité sonore (basse et élevée) et sa fréquence (aigu ou grave). De ce fait, les traumatismes sonores aigus, l’exposition chronique au bruit, pression exercée par la plongée, la toxicité de certains médicaments sont différents facteurs qui peuvent altérer et dérégler le système auditif. Il ne capte plus seulement les sons provenant de l’extérieur mais en génère aussi. Des bruits provenant de l’extérieur peuvent entrainer des acouphènes, une hypersensibilité de l’oreille ou hyperacousie. Dans ce cas, un bruit d’un volume normal devient insupportable. Les simples bruits deviennent des sources de malheur.

Le bruit est nocif

Le bruit a une incidence sanitaire. Les cris de dispute, les bruits des pas, la musique forte, les bruits de travaux, vivre avec des nuisances conduisent à des problèmes de manifestations auditives comme les acouphènes, une fatigue auditive. Le bruit est très mauvais pour le système immunitaire et complique l’apprentissage. Une exposition prolongée à des bruits intenses détruit peu à peu les cellules de l’oreille interne qui conduit à une surdité. Un bruit soudain très intense peut entrainer une surdité brutale, totale ou partielle. L’effet du souffle entraine une déchirure du tympan mais aussi des lésions. Le bruit peut également entrainer des troubles cardiovasculaires. Le bruit chronique constitue un facteur de stress et détériore les performances cognitives.

Les femmes enceintes qui travaillent dans un milieu bruyant expose la vie du fœtus car l’oreille interne du fœtus est sensible au bruit riche à basse fréquence.

L’oreille est très fragile. C’est pourquoi, il faut la préserver des bruits sonores qui peuvent avoir des conséquences négatives sur notre santé. De plus, il faut éviter de s’exposer dans des endroits bruyants, éviter d’augmenter le volume du téléphone lorsque nous portons des écouteurs pour écouter de la musique.

 

Soyez le premier à commenter sur "Santé : Les nuisances sonores, un destructeur pour la santé auditive"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

3 × 2 =