Syndicalisme dans le secteur de la santé : 45 jeunes agents de santé outillés

 

Ce mercredi 3 août 2022, s’est tenu le lancement du forum de l’unité d’action syndicale dans la salle de conférence du SP/CNLS-IST à Ouagadougou, initié par la Fédération des syndicats de la santé humaine du Burkina Faso (F-santé-BF). Ce forum d’une durée de trois jours, va concerner les jeunes, les femmes et les leaders syndicaux issus du domaine de la santé.

Dans le but de fédérer leurs efforts, le syndicat national du personnel infirmier et infirmière du Burkina (SYNAPIB), le syndicat des sages-femmes, maïeuticiens et accoucheuses du Burkina (SYSFMAB) et le syndicat des médecins du Burkina (SYMEB) se sont réunis en fédération nommée Fédération des syndicats de la santé humaine du Burkina Faso (F-santé-BF). Ces différents syndicats se sont affiliés à l’International des services publics (ISP). Bâtir une unité syndicale forte au Burkina Faso est la vision de la F-santé-BF à travers l’organisation des trois activités dénommées le forum de l’unité d’action syndicale. Ce forum va prendre en compte les jeunes, les femmes et les leaders syndicaux, tous provenant des organisations syndicales de la santé que sont le SYNAPIB, le SYSFMAB et le SYMEB. Ce premier jour du forum va concerner 45 jeunes travailleurs du secteur de la santé plus précisément ceux des syndicats des infirmiers du Burkina, des médecins du Burkina mais aussi des sages-femmes, maïeuticiens et accoucheuses du Burkina.

« Nous avons pensé qu’il était bon pour nous, d’aller à l’unité. Nous sommes aujourd’hui dans une période où il est bien qu’au lieu de travailler individuellement, que nous puissions nous retrouver ensemble, unir nos forces, aller à l’unité pour pouvoir engranger plus de résultats », a expliqué Inès Kaboré, coordinatrice pays du projet U to U, sur le but de ce forum.

Au cours dudit forum, différents thèmes sur la question de l’unité syndicale seront évoqués. « Nous allons parler d’unité, de l’entité elle-même syndicale, qu’est-ce que c’est qu’un syndicat, un syndicat autonome, une fédération de syndicat et une centrale syndicale. Nous allons parler des statuts particuliers du ministère de la santé ainsi que du répertoire interministériel des emplois de l’Etat. Avec l’avènement de la grande réforme du ministère de la santé c’est-à-dire la fonction publique hospitalière, nous avons la création et la mise en place de l’agence de gestion de soins de santé primaire. Il était convenable pour nous, de pouvoir informer nos membres sur ce que c’est que cette agence, ses missions, ses attributions et en quoi est ce qu’elle peut apporter un plus pour les travailleurs du ministère de la santé », a fait savoir madame Kaboré, sur les différents points qui seront abordés au cours de ce forum.

Ce forum à l’intention des jeunes, sera bénéfique pour eux car ils constituent la relève de demain. « Nous avons pensé qu’il était mieux, préférable et même vital pour nous d’outiller la jeunesse, de permettre à la jeunesse de comprendre ce que nous faisons, de s’intéresser à ce que nous faisons pour pouvoir prendre la relève de demain. Je vous assure qu’une jeunesse qui n’est pas formée, une jeunesse qui ne comprend pas, c’est un futur ou un pays qui est en catastrophe parce que ce sont les futurs leaders de demain. Et nous avons pensé qu’il était essentiel pour nous, de les outiller en matière de syndicalisme, en matière d’unité parce que sans unité, il n’est pas évident de pouvoir réussir et de pouvoir atteindre les objectifs », a confié la coordinatrice nationale du projet U to U.

Par ailleurs, la F-santé-BF entretient une relation de partenariat avec leur ministère de tutelle qui n’est pas forcément une relation d’amitié. « Quand il y a des revendications, des points d’achoppements, nous avons l’occasion de nous assoir, de discuter avec notre ministère de tutelle et même s’il le faut, on va exprimer notre mécontentement et même pourquoi pas aller en grève. C’est un partenariat, mais ce n’est pas une relation d’amitié, de complaisance », a-t-elle indiqué.

Le président du mois des centrales syndicales Olivier Guy Ouédraogo, a pour sa part, salué cette initiative. « Cela amène une unité d’action au niveau des syndicats, et qui dit unité d’action, dit une force et la convergence des revendications qui permet d’avoir des résultats. Cela va en droite ligne de l’action syndicale. L’action syndicale, c’est l’information, la revendication, la défense des normes, la solidarité et surtout la formation. Nous voulons que nos militants soient éduqués, connaissent leur droit, leur devoir et mettent en œuvre l’action syndicale avec toute la responsabilité qui sied », s’est-il réjoui.

« Nous sommes satisfaits de ce type de collaboration. C’est une collaboration qui permet au ministère de la santé de pouvoir avoir le reflet réel de la situation sur le terrain et de pouvoir avoir le retour sur les aspirations des travailleurs du secteur de la santé pour le développement d’un système de santé fort résilient et au service de l’ensemble des populations. Pour atteindre l’ensemble de ces objectifs, il faut que nous ayons un dialogue permanent », a laissé entendre le représentant du ministre, par ailleurs Directeur des ressources humaines du ministère de la santé et de l’hygiène publique

« La formation constitue un aspect capital dans toute activité, dans toute entreprise que nous avons décidé d’assumer dans la société ; c’est un élément fondamental. Si les acteurs ne sont pas suffisamment outillés, il va de soi que la nature de l’organisation à mettre en place, puisse ne pas être aussi professionnelle, puisse ne pas suivre la ligne idéologique que nous-nous sommes tracés en s’y engageant », a-t-il fait comprendre sur le bien-fondé de ce forum puis d’ajouter : « Nous encourageons cela. Cette activité de la fédération rentre en droite ligne avec la vision du ministère qui veut que l’ensemble des acteurs puissent être suffisamment impliqués et que toutes les décisions puissent être prises de façon transparente pour le bonheur de l’ensemble des acteurs ». Il a par ailleurs rassuré sur la mise en œuvre des mesures prises par le gouvernement dans le domaine de la santé pour régler les préoccupations des agents dans ledit ministère.

Le forum se déroulera du 03 au 05 août 2022. Après le forum des jeunes pour une durée de 24h, ce sont les femmes qui seront outillées le 04 août et les leaders syndicaux le 05 août.

Soyez le premier à commenter sur "Syndicalisme dans le secteur de la santé : 45 jeunes agents de santé outillés"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

treize − 10 =