Travaux sur les savoirs endogènes : Les mérites de Dr Emile Dialla reconnus à travers un séminaire scientifique

 

Ce mardi 27 septembre 2022, s’est ouvert à Ouagadougou, un séminaire scientifique au sein de l’Institut des sciences des sociétés (INSS). Ce séminaire scientifique est un hommage au Dr Basga Emile Dialla, maître de recherche en sociologie rurale, admis à la retraite.

Valoriser les recherches du chercheur Basga Emile Dialla, doyen de la recherche scientifique en sociologie rurale, tel est l’objectif de l’Institut des sciences des sociétés (INSS) à travers cette journée de séminaire scientifique en hommage à ce chercheur admis à la retraite depuis 2019. Sociologue, Dr Basga Emile Dialla, maître de recherche, a consacré ses recherches à la sociologie rurale. Ses travaux étaient consacrés sur les savoirs endogènes d’où est tiré le thème du présent colloque : « Connaissances endogènes, savoirs paysans et développement durable ». Il a travaillé à l’Institut des sciences et sociétés (INSS) dans le département socio-économie, anthropologie-développement puis au Centre d’analyse des politiques économiques et sociales (CAPES).

Pour Dr Ludovic Kibora, Directeur de recherche, directeur de l’INSS, « partout où il est passé, il a maintenu cette trajectoire de recherches et de savoirs endogènes. Les jeunes collègues ont tenu à ce qu’on le célèbre non pas en hommage simple mais comme c’est un chercheur, il faut que l’on encadre cela avec une journée faite d’exposés, d’échanges scientifiques autour de la thématique des savoirs endogènes. C’est pourquoi, on a essayé d’organiser de façon hybride, cette rencontre scientifique », a-t-il expliqué sur l’objectif de cette activité scientifique. Ce sont plus d’une vingtaine de communications qui seront présentées par des chercheurs du Burkina Faso et du Niger. « Nous allons essayer d’échanger sur la conception des savoirs endogènes que l’on peut utiliser dans le développement durable, c’est là que l’on rend véritablement hommage au chercheur qui a passé toute sa carrière à travailler sur cette thématique qui est toujours d’actualité ».

Durant ces 38 ans de service, Dr Emile Dialla a travaillé sur les savoirs endogènes et pour Dr Kibora, « cette thématique est en droite ligne avec la problématique du développement durable. Quand on dit développement durable, c’est de faire en sorte que ce développement ne puisse pas être écourté par des situations que l’on ne maîtrise pas, du fait que l’on n’a pas pris en compte certaines dispositions culturelles et sociales. Le développement durable qui vise donc à implémenter quelque chose sur de long temps et en intégrant les préoccupations des populations, leurs habitudes de vie, leur culture locale, ne peut se faire qu’avec une prise en compte des connaissances endogènes. Vous avez des thématiques de recherches qui ne se périment pas, qui sont toujours mises à jour pour affronter les adversités en matière de sécurisation humaine, en ce sens qu’il y a tous les éléments qui peuvent être interrogés par ces savoirs endogènes à savoir, la connaissance sur les sécurités humaines, alimentaires, environnementales, sanitaires. C’est ce qui nous amène à privilégier cette recherche », a-t-il fait comprendre.

Ce séminaire scientifique qui va durer une journée, va susciter de l’engouement à la jeune génération car elle permettra « de montrer l’abnégation avec laquelle, on a mené des recherches. Les problématiques de recherches étaient vraiment liées aux préoccupations sociétales. C’est de faire en sorte que tout ce que l’on va faire comme recherche, puisse servir à lever des contraintes. On ne fait pas la recherche pour faire de la promotion individuelle, on fait la recherche pour trouver des solutions à des problématiques de sociétés, à des questions qui préoccupent l’homme et son environnement. Je crois que c’est ce que Dr Dialla a fait en s’intéressant à cette thématique. Il faudrait que l’on continue à s’inspirer de cela », a confié Dr Kibora.

« Je suis un homme heureux et surtout comblé. Quand vos collègues organisent un séminaire scientifique articulé autour de vos propres travaux pour vous célébrer et cela trois ans après votre départ à la retraite, c’est la plus grande marque de considération qu’un universitaire puisse recevoir de ces collègues. Je prends cela comme une grâce, je leur dit infiniment merci », s’est exprimé Dr Basga Emile Dialla. Ce séminaire scientifique va se baser sur les travaux scientifiques de Dr Dialla pour le célébrer. S’appuyer sur ces travaux, selon lui, « c’est nouer la nouvelle corde à l’ancienne pour aller de l’avant. En le faisant de votre vivant, c’est encore beaucoup plus gratifiant », s’est-il réjoui.

Dr Basga Emile Basga est l’auteur d’une quarantaine de publications scientifiques, d’un ouvrage et d’une dizaine de communications. Il a été, par ailleurs, ministre de la jeunesse et de l’emploi de 2013-2014.

Soyez le premier à commenter sur "Travaux sur les savoirs endogènes : Les mérites de Dr Emile Dialla reconnus à travers un séminaire scientifique"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

trois × un =