8e Congrès ordinaire du SYNATRAD : un nouveau Bureau National est attendu

 

Le Syndicat national des travailleurs de l’administration des douanes (SYNATRAD) organise du 19 au 20 janvier 2023 à Ouagadougou, le 8e Congrès ordinaire de la structure syndicale. A cette occasion, leurs camarades venus du Niger et du Mali ont bien voulu sacrifier à cette tradition en marquant leur présence.

Le Congrès ordinaire qui se tient ce jour, consacre la fin du mandat du Bureau National actuel élu à
l’occasion du 7e congrès de décembre 2019. Après trois (03) ans d’engagement digne dans la défense des intérêts des militants et de ceux de l’Administration des douanes, il est maintenant temps de renouveler ce bureau, d’où les 48 heures de travaux du présent Congrès ordinaire.

Pendant ces trois ans, nous avons su rester dignes et engagés dans la défense des intérêts des militants et de ceux de l’Administration des douanes. Nous ne partagions pas forcément et à chaque fois les mêmes opinions à chaque réunion du Bureau national mais, à la fin, on avait toujours une meilleure décision : la synthèse de la divergence. Contrairement donc à une certaine pensée, la force d’une organisation syndicale réside dans la divergence d’opinions, sa cohésion trouve ses racines dans les réponses apportées aux préoccupations des militants sans distinction aucune et les victoires dans l’union d’action de tous les militants” , a laissé entendre le Secrétaire général (SG) du SYNATRAD, Blaise NEBIE et d’ajouter : “C’est pourquoi, nos devanciers nous enseignent que pour la bonne marche du SYNATRAD, il faut : « S’unir-Lutter-Vaincre Ensemble ».

Monsieur NEBIE n’a pas manqué de faire le bilan des activités de son bureau durant les trois ans de leur mandat. Au niveau de l’Administration des douanes, neuf (09) de leurs camarades ont perdu la vie dans des attaques terroristes et plusieurs en sont sortis blessés et traumatisés. Alors, une minute de silence a été observée à la mémoire de ces camarades disparus et à la mémoire de toutes ces victimes du terrorisme.

Il faut souligner que la Douane du Burkina Faso constitue une force de sécurité intérieure et joue un triple rôle dans la lutte contre le terrorisme. Un rôle de mobilisation des recettes pour permettre à l’Etat de faire face aux dépenses de la guerre. Le SG du Synatrad a saisi cette occasion donc pour féliciter le Directeur Général des douanes, KADIOGO Mathias et ses deux prédécesseurs le DG KALKOUMDO Elie, le DG NANA Adama et tous les travailleurs pour la mobilisation en 2022 de 945 milliards de francs CFA contre une prévision de 773 milliards, soit un excédent de 22%.

Le deuxième rôle est celui de la lutte contre la fraude douanière des produits prohibés, en particulier ceux entrant dans le cadre des activités terroristes. Le dernier rôle est la participation active à la guerre à travers des opérations conjointes menées par les forces armées. C’est pourquoi, il a tenu à saluer la pertinence du thème du 8e congrès qui porte sur « la contribution du SYNATRAD face aux défis sécuritaires actuels ». A travers ce thème, une communication sur les défis sécuritaires actuels du Burkina Faso sera animée au cours de cette rencontre par l’Agence Nationale de Renseignement.

Durant le mandat, nous n’avons ménagé aucun effort pour la défense des intérêts moraux, matériels et financiers des militants, sans distinction aucune. Dans ce sens, nous avons mené des actions de revendications et de résolution de conflits auprès des chefs d’offices, des Directeurs Régionaux, des Directeurs Centraux, des Directeurs Généraux des Douanes, de nos ministres de tutelle et auprès d’autres membres du Gouvernement. Nous avons toujours été aux côtés des militants face à des situations difficiles qu’ils traversaient” , a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, ce congrès est une belle occasion qui leur permettra de réfléchir sur les différents types de contributions qu’ils peuvent apporter à l’effort de guerre. En tant que partie intégrante des FDS, ils doivent apporter leur contribution à l’effort de guerre. “Ce congrès nous permettra aussi de nous appesantir sur nos préoccupations professionnelles et de mettre en place un nouveau Bureau National” , a précisé Blaise NEBIE.

Avant de déclarer ouverts les travaux du 8e congrès du SYNATRAD, le Secrétaire général a souhaité que les travaux se déroulent dans un climat de bonne ambiance et de parfaite camaraderie afin que des résolutions et les recommandations pertinentes qui vont en être issues puissent permettre de renforcer l’action syndicale, la cohésion et l’unité entre tous les militants.

 

Soyez le premier à commenter sur "8e Congrès ordinaire du SYNATRAD : un nouveau Bureau National est attendu"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

quatorze − treize =