FNJ-Echanges avec le Président du Faso: Les jeunes à moitié satisfaits

 

Débuté le 07 octobre 2021, le forum national des jeunes a connu son épilogue le 09 du même mois. Il a donné l’occasion aux jeunes de s’exprimer, d’exposer leurs préoccupations. Le grand moment de ce rendez-vous de la jeunesse est celui de l’échange direct avec le Président du Faso. Echange qui permet aux représentants des régions de dresser des recommandations à l’endroit du Président du Faso. Après cet échange, nous-nous sommes approchés aux jeunes pour recueillir leur avis. Ont-ils été convaincus ? Sont-ils sortis satisfaits des échanges ? lisez l’avis de quelques jeunes sur ces questions.

Isaac Zida est membre du Conseil national de la jeunesse: Je suis satisfait, mais je garde une réserve

Isaac Zida est membre du Conseil national de la jeunesse

« Je suis satisfait, mais je garde une réserve parce qu’on a initié ce forum depuis des années et à chaque fois, on prend des résolutions. Ce qui est intéressant, c’est qu’on puisse faire un bilan assez clair avec des chiffres pour nous montrer l’avancement des choses. Il ne faut pas qu’à chaque fois, on soit entrain de tourner avec les mêmes choses car la plupart des recommandations qui sont sorties ont été les mêmes que le précédent forum qui s’est déroulé à Bobo Dioulasso. On a l’impression que c’est comme une roue qui tourne. Je souhaite que d’ici deux ans, on puisse nous donner des résultats concrets. Sinon dans le contenu, c’était des échanges à cœur ouvert et on a partagé nos inquiétudes. »

Aïnatou Naganda de la région de l’Est du club U-Reporter: Je souhaite que le gouvernement implique davantage la jeunesse dans les sphères décisionnelles

Aïnatou Naganda a participé au forum des jeunes de l’édition 2021. Elle est de la région de l’Est et est du club U-Reporter

« Je suis complètement satisfaite des échanges avec le Président lors de ce forum car notre Président a su nous faire croire en lui et avoir espoir d’un Burkina meilleur, avec une bonne cohésion sociale. Si ces échanges sont suivis à la norme, je pense que la réconciliation nationale sera une réalité et non un mythe dans notre Burkina. Je souhaite que le gouvernement implique davantage la jeunesse dans les sphères décisionnelles parce que nous constatons qu’il n’y a pas une implication de la jeunesse qui est le fer de lance du développement. »

Ida Christelle Nikiéma, au nom de l’ONG Children Bilieve : nous attendons maintenant les actions plus concrètes pour une cohésion sociale réelle

Ida Christelle Nikiéma a aussi participé à ce forum au nom de l’ONG Children Bilieve

« Nous avons eu des échanges enrichissants ces trois jours. Ce samedi, nous avons porté nos recommandations au Président du Faso accompagné de quelques ministres. Ils nous ont apporté des éléments de réponse. Je suis satisfaite des éléments de réponse qu’il a eus à énumérer et nous attendons maintenant les actions plus concrètes pour une cohésion sociale réelle. Il l’a dit, ça vient de tout un chacun. Si nous, en tant que jeunes, nous ne prenons pas nos responsabilités, ça ne marchera pas. Si chacun fait sa part, nous pouvons aboutir à une réconciliation vraie. »

Zié Hamed Kader Ouattara de la région des cascades : On sait que le budget est bouclé mais à quand le lancement des travaux pour le bitumage de la RN11 ?

 

 

Zié Hamed Kader Ouattara est de la région des cascades

« Je suis en partie satisfait. Parce qu’au moins, ils nous ont permis d’être francs et c’est déjà à saluer. Cependant, la région des cascades n’a pas reçu satisfaction de ce qui a été posé comme problème. Quand nous parlons de notre route, la RN11, le ministre a toujours été vague par rapport à cette question. Notre question est de savoir à quand le démarrage des travaux ? On sait que le budget est bouclé mais à quand le lancement des travaux pour le bitumage de la RN11 ? Nous voulions une date qui puisse nous permettre d’avoir des actions sur le terrain. Donc, on est resté sur notre soif. Des engagements ont été pris, et nous veillerons à ce que ces engagements ne reviennent pas après les deux années à venir. »

Dabiré W Sandrine, de la région du Sud-Est, présidente du club U-Report de la province du Ioba : Je serai pleinement satisfaite lorsque les engagements qui ont été faits seront réalisés

Dabiré W Sandrine est de la région du Sud Est et présidente du club U-Report de la province du Ioba

« Je suis d’une part satisfaite. Je serai pleinement satisfaite lorsque les engagements qui ont été faits, seront réalisés. Ils nous ont promis des choses et j’espère que par la grâce de Dieu et avec toujours le soutien de la jeunesse, ces promesses seront accomplies. »

Soyez le premier à commenter sur "FNJ-Echanges avec le Président du Faso: Les jeunes à moitié satisfaits"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

3 × 4 =