Bonne tenue des compositions des concours directs : le ministère de la fonction publique rassure les candidats

 

Le Ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale a organisé une conférence de presse dans la matinée de ce mercredi 21 septembre 2022 à Ouagadougou. Cette rencontre avec les hommes de médias, a porté sur les préparatifs des activités des concours directs.

Ils étaient au nombre de trois responsables dans l’organisation des concours à se présenter au présidium de la conférence, devant les journalistes pour évoquer le sujet de la composition des concours directs, session 2022. Il s’agit du Directeur Général de l’agence générale de recrutement de l’Etat (AGRE), du secrétaire technique du Guichet virtuel unique de l’administration publique, et du chargé d’appui technique à l’agence générale de recrutement de l’Etat. 2 106 962 candidats ont été enregistrés pour les concours directs sur 92 concours ouverts avec 6069 postes.

Les centres de composition de certains concours ne sont pas encore faits. A ce sujet, le Directeur Général de l’agence générale de recrutement de l’Etat (AGRE), Oumarou Toé a apporté des éclaircissements en ces termes : « les programmations sont faites par centre de composition et nous en avons 13 (…) En ce qui concerne le centre de Ouagadougou, la proclamation ira jusqu’au terme. Il faut tenir compte de nos capacités d’accueil. Le calendrier sur le reste des concours sera communiqué comme indiqué, parce que nous tenons compte des réalités objectives afin de parachever cette programmation ».

Dans l’organisation des compositions, l’innovation au niveau de l’administration des épreuves écrites, réside dans les programmations des compositions le matin et le soir. Selon le Directeur Général (DG) de l’AGRE, « cela s’inscrit dans l’optique de la rationalisation du temps organisationnel, en vue de diligenter les résultats dans de plus brefs délais, afin de permettre aux écoles et centres de formation professionnelle d’effectuer à bonne date, leur rentrée scolaire ». Monsieur Toé a également annoncé la déconcentration effective de l’activité du scannage des copies des candidats dans les douze (12) autres chefs-lieux de régions. « Cette situation, vient désengorger cette activité, jadis menée uniquement à Ouagadougou, depuis l’année 2018 », a rassuré le DG de l’AGRE. Les conférenciers ont réaffirmé l’attachement du ministère au strict respect des principes d’équité et de transparence dans l’organisation des examens et concours afin de garantir l’intérêt général. Pour la perspective dans les années à venir, le ministère envisage la déconcentration des compositions en ligne, à condition de disposer de ressources informatiques nécessaires pour accompagner la dynamique de digitalisation et la simplification des procédures administratives.

Sur les 92 concours, 10 se déroulent en ligne du 19 au 23 septembre à l’Ecole nationale d’administration de la magistrature (ENAM). Les 82 autres se dérouleront du 22 septembre au 04 octobre dont 78 concours à épreuves de Questions à Choix Multiples (QCM) dans les 13 chefs-lieux de régions. Par la suite, les quatre (04) concours directs à épreuves classiques seront composés les 08, 09, 15 et 23 octobre 2022 dans le centre unique de Ouagadougou.

Le secrétaire technique du Guichet virtuel unique de l’administration publique, Aboubacary Sawadogo a fait savoir que le ministère fait son mieux pour la bonne tenue de la composition en ligne. A l’entendre, 5710 candidats composeront en ligne dans le centre unique de Ouagadougou.

 

Soyez le premier à commenter sur "Bonne tenue des compositions des concours directs : le ministère de la fonction publique rassure les candidats"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

9 + 4 =