Burkina Faso : célébration de la Journée des coutumes et traditions : un nouveau chapitre dans l’histoire nationale !


Ce mercredi 15 mai 2024 restera gravé dans les annales de l’histoire du Burkina Faso comme le jour où le pays a officiellement honoré ses coutumes et traditions pour la première fois. Cette célébration, établie par les autorités de Transition en mars dernier, a été a été marquée par une série d’événements significatifs à travers le pays, mettant en lumière le rôle fondamental de la culture dans la construction de l’identité nationale.

Alors que le Burkina Faso s’engage résolument vers l’avenir, cette journée historique du 15 mai, désormais inscrite comme une journée officielle de repos et de célébration des coutumes et traditions, marque un nouveau chapitre dans l’histoire du pays.

À Ouagadougou, dès l’aube ce matiin, l’impressionnant palais de sa Majesté le Moogho Naba, était en effervescence alors que le conseil supérieur de la chefferie coutumière et traditionnelle s’affairait à préparer les rituels prévus pour cette journée mémorable.

À 6h30, sa Majesté le Moogho Naba a effectué sa sortie officielle, le « Naabi yiibou » en langue mooré, et a remis le « nécessaire » aux quatre maîtres sacrificateurs du royaume pour les rituels du jour.

Ainsi, chaque maître sacrificateur a reçu un bélier blanc et trois cop blancs, symbolisant des offrandes pour la cohésion sociale, la sécurité et la prospérité du pays.

Ces rituels, bien que traditionnels, incarnent un lien fort avec les ancêtres et une espérance pour l’avenir.

Source : Sidwaya

Soyez le premier à commenter sur "Burkina Faso : célébration de la Journée des coutumes et traditions : un nouveau chapitre dans l’histoire nationale !"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

20 − dix-huit =