Burkina : La Croix-Rouge déplore la diffusion de fausses informations sur ses activités à Djibo

 

Ceci est un communiqué de la Croix-Rouge qui déplore la diffusion de fausses informations sur ses activités à Djibo. « La Croix-Rouge notamment le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et la Croix-Rouge Burkinabè (CRBF) déplorent la diffusion d’informations erronées concernant leurs activités à Djibo et ne se reconnaissent nullement dans les propos et le contenu de cet audio.», peut-on lire dans ce communiqué.

« COMUNIQUE DE PRESSE N°2023- 003

La Croix-Rouge déplore la diffusion de fausses informations sur ses activités à Djibo

Ouagadougou, 30 novembre 2023 – La Croix-Rouge a eu connaissance d’un audio en
langue mooré qui circule depuis le mercredi 29 novembre 2023, dans des groupes WhatsApp.
Dans cet élément sonore de 9mn55s, une voix de sexe masculin profère de graves
accusations contre elle.

En effet, l’homme affirme que la Croix-Rouge avait eu connaissance de la planification de
l’attaque contre des cibles dans la ville de Djibo, le dimanche 26 novembre 2023. Selon lui,
l’institution humanitaire aurait fait preuve de malice en prenant soin d’évacuer deux jours avant
son personnel déployé dans la ville en question avec un hélicoptère spécialement affrété. En
agissant ainsi, la Croix-Rouge et les autres organisations humanitaires se seraient rendus
complices des auteurs de cette attaque.

La Croix-Rouge notamment le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et la Croix-
Rouge Burkinabè (CRBF) déplorent la diffusion d’informations erronées concernant leurs
activités à Djibo et ne se reconnaissent nullement dans les propos et le contenu de cet audio.
A ce jour, la Croix-Rouge a toujours du personnel et des volontaires Croix-Rouge présents à
Djibo, qui continuent dans la mesure du possible et en tenant compte de la situation sécuritaire
difficile, de mettre en œuvre leurs activités humanitaires, spécifiquement dans le domaine de
la santé, la sécurité alimentaire, la protection des liens familiaux et l’accès à l’eau.

Elle est implantée au sein des populations et par essence œuvre dans le développement des
communautés et subvient aux besoins des personnes victimes des situations de crise. Pour
le cas de Djibo, les témoins sont nombreux à reconnaître la mobilisation des volontaires de la
Croix-Rouge en appui au service sanitaire de la localité. D’où viennent ces propos infondés et
de mauvaise intention. Le CICR et la CRBF invitent l’auteur de l’audio à mieux s’informer sur
ce qu’est et ce que fait la Croix-Rouge pour éviter les confusions malheureuses.
La Croix-Rouge est très préoccupée et solidaire de toutes les populations affectées par les
violences, notamment avec celles de Djibo qui viennent de vivre des moments particulièrement
difficiles.

Elle tire à nouveau la sonnette d’alarme sur les conséquences de la désinformation sur ses
interventions et la sécurité de ses équipes. En effet, même si la désinformation et les menaces
de violences contre le personnel humanitaire sont diffusées en ligne sur les réseaux sociaux
et autres plateformes numériques, leur impact négatif se fait sentir hors ligne. Dans des
endroits touchés par les violences armées, les tensions sont vives, les rumeurs se propagent
facilement et les fausses informations tombent sur un terrain fertile.
La Croix-Rouge est présente au Burkina Faso depuis plus de 60 ans et réaffirme son
attachement à ses principes fondamentaux d’Humanité, d’Impartialité, de Neutralité et d’Indépendance.

Plus d’informations :
– Ouabo NOMBRE, Chef du service médias et relations publiques/CRBF, Tel. (+226) 70 27 06 22
ouabo.nombre@croix-rouge.bf
– Zalissa SANFO, Chargée de Communication Publique/CICR Ouagadougou, tél : + 226 60 55 84 88,
szalissa@icrc.org »

Soyez le premier à commenter sur "Burkina : La Croix-Rouge déplore la diffusion de fausses informations sur ses activités à Djibo"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

dix-sept − treize =