Burkina : un sous-officier radié des cadres des Forces Armées Nationales

 

L’adjudant-chef Dalibou Savadogo a été radié des effectifs des Forces armées nationales pour avoir soustrait des millions destinés au paiement de la prime d’opération des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) de Samorogouan (Orodara, Kénédougou). 

Lors des échanges, le 8 janvier 2024 avec le personnel de la Présidence, le chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim Traoré avait promis une tolérance zéro pour les graves manquements qui plomberaient la reconquête de l’intégrité territoriale.

Ainsi après le commandant du détachement de Sollé, le Capitaine Alira Elisée Martial Nayiré radié le 5 janvier 2024 pour n’avoir pas pu organiser sa troupe face à des terroristes, en dépit de plusieurs alertes, c’est au tour de l’adjudant-chef Dalibou Savadogo de payer les frais de son écart de comportement.

« L’Adjudant-Chef, Savadogo Dalibou, numéro d’incorporation 3557 des Forces armées nationales est radié des cadres des Forces armées nationales pour faute jugée particulièrement grave ayant consisté en la soustraction frauduleuse de la somme de 7 millions 260 mille francs CFA destinés au paiement de la prime d’opération des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) » de Samorogouan, lit-on dans un arrêté en date du 31 janvier 2024, signé par le ministre en charge de la Défense, le général de brigade Kassoum Coulibaly.

Selon l’autorité, ce vol a provoqué une démobilisation des VDP de cette commune située dans la province du Kénédougou, à une quarantaine de kilomètres de Orodara. En rappel, pour faire face aux attaques terroristes qui secouent le Burkina Faso depuis neuf ans, les autorités ont fait appel, à des civils patriotes (VDP) pour accompagner les FDS dans la libération du territoire.

En début d’année, le capitaine Ibrahim Traoré qui leur voue un respect considérable, a fait passer leur prime mensuelle de 60 mille à 80 mille F CFA. Leur prime d’invalidité est également passé de 1 million 800 mille à 3 millions de FCFA, leur capital décès de 1 million à 3 millions de FCFA et leurs frais d’inhumation de 100 mille à 250 mille FCFA, sous toujours les instructions du président Traoré.

Source : Agence d’information du Burkina (AIB)

Aucune description de photo disponible.

Peut être une image de texte qui dit ’Article 2: L'întéressé est autorisé Article 3: faire valoir ses droits. Le Chef d'Etat-Major Général des Armées, le Directeur Central de I'Intendance Militaire et Directeur Central des Ressources Humaines de Mobilisation sont chargés, chacun en ce qui concerne, de l'exécution du présent arrêté. DESTINATAIRES: Ouagadougou, le 31/01/2024 CAB -SG/MDAC -CEMGA DCIM -DCRHM -CARFO -Intéressé -Diffusion générale -Archives/chrono. ARINENE TRANER LE MINISTRE D'ETAT BURKINAFAS Général de Brigade Kassoum COULIBALY Officier de l'Ordre de l'Etalon’

Soyez le premier à commenter sur "Burkina : un sous-officier radié des cadres des Forces Armées Nationales"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

4 × 4 =