Burkina : une conférence publique regroupe les acteurs de l’économie informelle sur l’impact de la crise économique


Les travaux d’une conférence publique ont débuté dans la matinée de ce vendredi 07 octobre 2022 à Ouagadougou. Dans le but de trouver les voies et moyens pour une relance économique au Burkina Faso en accompagnant la résilience des acteurs de l’économie informelle, le ministère en charge de l’Emploi a initié la conférence publique sur l’impact de la crise économique sur l’économie informelle, en vue de donner une lecture globale de la situation actuelle de l’économie du pays et celle du secteur informel en particulier. Cette rencontre a regroupé plusieurs acteurs du domaine en compagnie des différents partenaires.

La crise économique est encore plus complexe au Burkina Faso. En effet, depuis 2016, le pays vit dans une situation difficile sur le plan sécuritaire, sanitaire et humanitaire avec des milliers de personnes déplacées internes. Alors, cette présente conférence a été initiée pour traduire toute la volonté du ministère de l’Emploi, de trouver des alternatives en vue de porter hauts, des initiatives visant à accompagner les acteurs de l’économie informelle pour la stabilité de leurs activités quotidiennes.

Le Directeur général de l’insertion professionnelle et de l’emploi, Moumouni OUEDRAOGO par ailleurs, représentant du Secrétaire général du ministère des sports, de la jeunesse et de l’emploi, a saisi cette occasion pour inviter les différents participants à suivre assidûment l’ensemble des panels qui seront déroulés, afin de susciter des questions pertinentes qui pourront faire ressortir des recommandations fortes contribuant à assurer la résilience des membres du secteur informel et aussi assurer la survie des unités économiques face à la crise. Tout en souhaitant plein succès aux travaux et rassurant la disponibilité du ministère à toujours soutenir les actions du Conseil national de l’économie informelle du Burkina Faso (CNEI-BF), il a déclaré ouverte cette conférence publique.

Le 1er vice-président du CNEI-BF, Boureima TONDE a indiqué que cette conférence publique a pour objet de montrer tout l’impact de la crise économique sur les acteurs de l’économie informelle de façon générale, et ceux du Burkina Faso de façon particulière. « Nous voulons montrer quel a été l’impact de cette crise sur les unités de production économique au Burkina Faso », a-t-il fait savoir. Il a précisé que les 13 membres des bureaux régionaux et les 32 membres représentant les acteurs de l’économie informelle des provinces, ont marqué leur présence à cette rencontre afin de dégager ensemble « des pistes et de faire des recommandations fortes aux autorités pour trouver des solutions aux différentes difficultés rencontrées dans ce secteur ». Il n’a pas manqué de préciser que les appuis financiers sont généralement les plus grandes difficultés.

Au cours de cette cérémonie d’ouverture des travaux, le président du CNEI-BF, Salifou Nikièma avec le soutien du bureau national, a décidé d’octroyer des kits scolaires aux élèves déplacés internes et aux orphelins des sept (07) régions qui accueillent le plus de personnes déplacées internes dans ce pays. Il s’agit notamment du Centre-Nord, du Sahel, du Nord, de l’Est, de la Boucle du Mouhoun, du Centre-Est et des Hauts-Bassins. Selon le président, ceci est une façon pour eux, d’apporter leur modeste part de soulagement aux souffrances de ces élèves durement arrachés à leurs cadres de vie.

Ainsi au total, 105 kits scolaires constitués de sacs, livres, cahiers, ardoises, stylos, académies, protège-cahiers, etc. seront distribués à raison de quinze (15) kits par bénéficiaire et par région.

Soyez le premier à commenter sur "Burkina : une conférence publique regroupe les acteurs de l’économie informelle sur l’impact de la crise économique"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

13 + douze =