Déplacés internes : EL Hadj Moussa Kouanda laisse parler son cœur

 

Dans l’après-midi du vendredi 8 juillet 2022, s’est tenue à la grande Mosquée de Ouagadougou, une cérémonie de remise de vivres aux personnes déplacées internes. Cette remise de vivres est une concrétisation de la promesse du président de la communauté musulmane, El hadj Moussa Kouanda.

Lors de son installation le 18 juin 2022, Moussa Kouanda, président de la communauté musulmane a promis 100 tonnes de riz aux personnes déplacées internes. La concrétisation de cette promesse s’est faite à la veille de la Tabaski.

Selon le ministre des affaires religieuses et coutumières, Issaka Sourwema, « c’est une promesse que la communauté musulmane honore dans la mesure qu’elle a été publiquement exprimée le 18 juin 2022 à l’occasion de l’installation officielle du président de la communauté musulmane du Burkina Faso. En le faisant, il joint l’acte à la parole et c’est bien dans la vie de tous les jours et c’est encore meilleur dans le contexte de la foi. », s’est-il réjoui puis d’ajouter : « Ce geste nous va tout droit au cœur parce qu’il est de la mission et du devoir de l’Etat à travers le gouvernement, de pouvoir nécessiter les besoins exprimés par les populations. Face à cette mission du service public, il y a des bonnes volontés. En cela, la communauté musulmane du Burkina Faso vient en soutien à l’État et permet à ses membres de s’inscrire dans le contexte que Dieu veut que nous fassions ». Cette générosité, compassion, l’empathie exprimées par le président de la communauté musulmane, ont été saluées par le ministre. « C’est l’expression concrète de la mise en œuvre des préceptes religieux », a-t-il soutenu.

Pour Zacharia Sawadogo, conseiller du président de la communauté musulmane, « c’est une initiative qui s’inscrit dans la concrétisation d’une promesse faite par le président de la communauté musulmane Moussa Kouanda, lors de son installation le 18 juin officiellement à son poste de président de cette communauté. C’est ce jour-là qu’il a promis qu’il va contribuer avec 100 tonnes de riz, c’est-à-dire 2000 sacs de 50kg pour les déplacés internes de notre pays. C’est dans ce sens que nous avons choisi cette date qui est une date historique, une date spéciale pour nous, une date qui a beaucoup de sens pour l’islam, pour pourvoir concrétiser cette promesse », a-t-il expliqué.

Selon lui, « la date d’aujourd’hui, c’est la montée du Mont Arafat. D’abord c’est un jour spécial, ça coïncide avec un vendredi, c’est un jour spécial pour les musulmans. Ensuite, nous sommes à la veille de Tabaski et nous voulons traduire notre solidarité avec les déplacés internes. Nous pensons qu’avec un sac de riz, cela permettra à une famille de participer à la fête comme les autres musulmans qui vivent chez eux et qui ont la possibilité d’acheter un sac de riz pour faire la fête », a-t-il fait savoir.

Ce don sera reparti dans les différentes régions à défis sécuritaires à savoir le Sahel, le Nord, le Centre-Nord. Cette cérémonie a été également marquée par une remise symbolique de 50 tonnes pour la région du Sahel.

Soyez le premier à commenter sur "Déplacés internes : EL Hadj Moussa Kouanda laisse parler son cœur"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

1 × 4 =