Les armées burkinabè et nigérienne tuent de nombreux terroristes et récupèrent du matériel

 

Ouagadougou, 8 juin 2024

Les armées burkinabè et nigérienne ont mené ensemble samedi, un assaut dans la région du Sahel qui leur ont permis de neutraliser de nombreux terroristes et de récupérer du matériel.

Le samedi 8 juin 2024, les armées burkinabè et nigérienne ont encore uni leurs forces pour contrer les terroristes qui troublent la quiétude de leurs vaillantes populations.

C’est ainsi qu’elles ont mené un assaut rapide sur une position terroriste située dans la zone de Boenga, région du Sahel.

Des terroristes seront tués et du matériel récupéré dont un important stock de produits alimentaires.

Toujours ce 8 juin, la vigilance des Forces combattantes a permis d’éviter le pire à Seguenega dans la région du Nord.

Tout commence par les guetteurs aériens qui ont aperçu une colonne terroriste à motos suivi d’un pick-up, fonçant à vive allure sur la commune.

En cours de route, certains bandits et le véhicule où se trouve probablement leur chef, s’arrêtent et se camouflent sous un grand arbre, laissant le reste de la colonne poursuivre son chemin.

Au niveau du village de Loubré, ces malfaiteurs marquent à nouveau un arrêt qui sera le dernier.

En effet, c’est à ce moment précis qu’ils seront foudroyés par des frappes aériennes.

Seules trois motos vont échapper provisoirement. Dans leur fuite, leurs usagers n’ont plus le temps de leurs collègues camouflés sous les arbres.

Ce n’est pas le cas des opérateurs aériens. Un missile va fendre le ciel et frapper la position du véhicule.

Ensuite les Forces terrestres ratissent pour achever le travail et prendre le matériel encore utilisable.

Décidément, la journée du 8 juin a été intense en combats mais la surveillance aérienne a été d’un grand secours.

Dans le hameau de culture abandonné de Bendogo au Centre-nord, les vecteurs aériens ont vu beaucoup de terroristes qui faisaient des vas-et-viens entre les bâtiments et les arbres.

Un premier missile a permis de décimer plusieurs terroristes tandis que le reste a fui vers un bâtiment. Ils y seront foudroyés à l’intérieur.

Les unités au sol vont lancer immédiatement l’assaut sur la position et achever le job.
Agence d’information du Burkina
Plus d’informations à venir.

Sources : AIB

Soyez le premier à commenter sur "Les armées burkinabè et nigérienne tuent de nombreux terroristes et récupèrent du matériel"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

cinq × 2 =