Ouagadougou : les acteurs de l’économie informelle offrent plus de 200 poches de sang pour sauver des vies

 

Les acteurs du Conseil national de l’économie informelle du Burkina Faso (CNEI-BF) se sont mobilisés massivement dans la matinée de ce mardi 29 novembre 2022 à Ouagadougou autour de leur président national, pour faire un don de sang afin de sauver des vies. Cette rencontre a été également une occasion pour ces acteurs, de lancer officiellement un plan d’actions de lutte contre le VIH/SIDA et les IST.

Dans le but d’accompagner les Forces de défense et de sécurité (FDS) dans la lutte contre le terrorisme au Burkina Faso, les acteurs de l’économie informelle avec à leur tête, le Président national du CNEI-BF, se sont rencontrés pour un don de sang. “Ce matin, nous avons pu collecter plus de 200 poches de sang pour sauver des vies” , a déclaré Salifou Nikièma, président national du CNEI-BF. Il n’a pas manqué de remercier tous ces acteurs qui ont répondu massivement à l’appel pour effectuer ce geste patriotique, sans oublier le Secrétariat permanent du conseil national de lutte contre le Sida et les infections sexuellement transmissibles, qui ne ménage aucun effort à les soutenir dans leurs actions quotidiennes.

Salifou Nikièma a fait savoir que l’objectif visé était d’aller au-delà des 200 poches de sang récoltées, puisqu’il y a toujours de l’engouement au niveau des acteurs de l’économie informelle. Mais malheureusement, le personnel désigné à recueillir le sang a atteint sa limite et était obligé de suspendre l’activité. Après cette action de don de sang, place maintenant est faite au lancement officiel du plan d’actions de lutte contre le VIH/SIDA et les IST.

Sous la houlette du Ministère des sports, de la jeunesse et de l’Emploi en collaboration avec le SP du Conseil national de lutte contre le Sida et les IST, les travailleurs du secteur informel de la région du Centre ont pu lancer officiellement ce plan d’actions. Selon le président du CNEI-BF, le manque d’instruction complique l’applicabilité et le respect strict de certaines bonnes pratiques en matière de lutte contre les infections. Certains acteurs vont jusqu’à nier l’existence réelle du VIH-SIDA jusqu’au jour où ils font face à l’évidence. “C’est pourquoi, nous saluons cette initiative du bailleur de fonds, le SP/CNLS-IST qui a voulu utiliser la faitière de l’économie informelle pour toucher les acteurs” , a-t-il soutenu.

Après ce cérémonial public de lancement, selon lui, la phase opérationnelle de cette initiative abordera des causeries éducatives, des théâtres forum et des projections de films sur la réalité du VIH-SIDA et les IST, et sur les mesures de prévention. “Les sites retenus pour ces sensibilisations de proximités sont les marchés et yaars, les sites des Personnes déplacées internes et autres grands regroupements des travailleurs à l’intérieur de la ville de Ouagadougou, et dans certaines communes rurales de la région” , a fait savoir le président Salifou Nikièma.

Le représentant du Secrétaire permanent du Conseil national de lutte contre le Sida et les infections sexuellement transmissibles, Larba Christian Darankoum a indiqué que la cérémonie de ce jour consacre l’aboutissement d’un processus enclenché depuis 2021 et qui s’est caractérisé par des concertations aux niveau régional et national. “La forte adhésion des responsables du CNEI à ce processus nous a convaincus de la nécessité d’entreprendre des actions spécifiques à leur endroit notamment la signature d’une convention de partenariat entre le SP/CNLS-IST et le CNEI pour mener des actions de lutte contre le VIH/SIDA et les IST” , a-t-il laissé entendre.

Il faut noter que le lancement de cette initiative se tient à la veille de la commémoration de la journée mondiale de lutte contre le Sida sous le thème : “Poussons pour l’égalité . Ce thème, selon monsieur Darankoum, “nous interpelle tous et nous invite à aller davantage dans l’inclusion en matière de lutte contre le VIH” .

Soyez le premier à commenter sur "Ouagadougou : les acteurs de l’économie informelle offrent plus de 200 poches de sang pour sauver des vies"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

4 × cinq =