Préparation de la 44e session ordinaire du Conseil d’administration du CRADAT : Le comité des experts se réunit

 

Ce mercredi 1er février 2023, s’est ouverte à Ouagadougou, la réunion du comité des experts en prélude de la 44e session ordinaire du conseil d’administration du CRADAT. Il s’est agi pour les experts, de préparer ladite rencontre.

Après deux décennies, le Burkina Faso accueille de nouveau, la 44e session ordinaire du conseil d’administration du Centre régional africain d’administration du travail (CRADAT). En marge de cette activité, les experts se sont réunis afin de préparer les différents documents à soumettre aux ministres pour adoption.

Pour le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Bassolma Bazié, « le Centre africain d’administration du travail (CRADAT) est l’expression de la volonté politique des États africains francophones au sud du Sahara, de fédérer leurs énergies et intelligences afin d’assurer la formation, la spécialisation, et le perfectionnement des personnels des administrations, des organisations syndicales d’employeurs et de travailleurs, et des organisations professionnelles et sociales des États-membres dans le domaine du travail et de la sécurité sociale ».

La mission essentielle du CRADAT est la formation, le perfectionnement et le recyclage. Cette rencontre des experts consistera à examiner le rapport du président du conseil d’administration du CRADAT, le rapport d’activités du Directeur général du Centre et l’état d’exécution budgétaire du Centre de l’année écoulée ; le programme d’activités 2023 du Centre et le projet de budget 2023 du CRADAT. Pour le ministre, « vos amendements et observations permettront au regard de vos expériences respectives, de parfaire ces documents afin de permettre au CRADAT de remplir convenablement ses missions en répondant aux aspirations du monde du travail », s’est-il adressé aux participants puis d’ajouter : « Cette rencontre du comité des experts est donc une occasion de faire des propositions et des recommandations dans le sens de l’amélioration de l’efficacité de nos administrations ».

« Nous sommes là au Burkina en présentiel. Nous avons été un peu plombés avec la crise Covid. Nous sommes heureux de nous retrouver en présentiel après cette pandémie pour aborder des points cruciaux qui concernent notre institution, le CRADAT qui est un centre intergouvernemental qui regroupe 18 états. Si nous sommes là, c’est pour, dans le chronogramme actuel, aborder le programme d’activités du centre, porter à la connaissance de tous les experts et tous les états, notre gamme diversifiée de formations dans le domaine du travail et de l’homme au travail en ce sens que le CRADAT délivre des masters et des licences professionnelles, dans le domaine du travail. Nous avons renforcé cet objectif en créant des formations, des qualifiantes diplômantes sur le régime de sécurité sociale, d’emploi », a expliqué le Directeur général CRADAT, Arsène Armand HIEN.

« Le CRADAT représente un intérêt majeur sinon il aurait disparu fort longtemps. Le CRADAT est au premier plan du recyclage de la formation et du recyclage des inspecteurs du travail, qui est un corps très important dans la paix sociale et dans l’amélioration de la productivité du rendement au niveau du secteur privé, au niveau des entreprises », a fait savoir le Directeur général du CRADAT.

Au cours de l’année 2022, le CRADAT a formé 150 inspecteurs du travail dans le cadre des formations foraines. Pour l’année 2023, « le centre prévoit de potentialiser les personnels des administrations des États membres concernés », a laissé entendre monsieur Hien. Il s’agira de former les magistrats et les avocats sur le droit du travail, le droit pénal et le droit de la sécurité sociale ; les inspecteurs et contrôleurs d’État sur l’audit social ; les inspecteurs du travail sur le droit du travail à distance ; les conseillers emploi sur les nouveaux paradigmes et l’ingénierie de l’emploi ; les organisations syndicales sur le droit syndical.

Le CRADAT se veut un acteur de transformation du capital humain des administrations. Compte tenu de la crise mondiale, le programme d’activités 2023 a pris en compte quatre nouvelles orientations stratégiques qui sont, la promotion du bien-être dans un cadre de travail porteur, la communication, l’innovation et la promotion de l’offre de prestation dans le monde du travail, le renforcement des partenariats structurants et enfin la recherche de l’efficience et le développement de la gouvernance et de la démarche qualité.

Soyez le premier à commenter sur "Préparation de la 44e session ordinaire du Conseil d’administration du CRADAT : Le comité des experts se réunit"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

9 + sept =