Recrutement contentieux à la CNSS : « Le dossier a assez duré. Il faut qu’on parvienne à situer les responsabilités » dixit Bassolma Bazié

 

Le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Bassolma Bazié veut redorer le blason de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) dont l’image a été écorchée par un recrutement contentieux dans les années antérieures. Il a eu une séance de travail le jeudi 4 août 2022 à son cabinet, avec les acteurs judiciaires impliqués dans le dossier du recrutement à problème à la CNSS. Il s’agit des représentants de l’agent judiciaire de l’Etat (AJE), du Réseau national anti-corruption (RENLAC) et de l’Autorité Supérieure de Contrôle de l’Etat et de la Lutte contre la Corruption (ASCE/LC).

Les différents acteurs se sont retrouvés autour du ministre Bassolma Bazié pour faire une lecture de cette décision afin de dégager une perspective sur ledit dossier. Après échanges, les acteurs ont jugé nécessaire de saisir le juge de la cour d’appel afin de mieux comprendre la décision.

Le ministre Bassolma Bazié a salué la disponibilité de ces différents acteurs qui travaillent d’arrache-pied afin de rendre justice dans cette affaire. « Le dossier a assez duré. Il faut qu’on parvienne à situer les responsabilités » dixit Bassolma Bazié qui compte tout mettre en œuvre pour résoudre cette affaire.

En rappel, en 2018 la Confédération générale du travail du Burkina (CGTB), la branche de la CNSS, avait révélé des cas de fraude dans le recrutement de 84 agents au sein de l’institution pour le compte de la session de 2017. Depuis, des actions judiciaires ont été entamées pour situer les responsabilités. Des décisions ont été rendues et les travailleurs mis en cause ont attaqué ces décisions. Vu l’évolution des choses, la cour d’appel s’est finalement saisie du dossier et a rendu sa décision.

DCRP /MFPTPS

 

Soyez le premier à commenter sur "Recrutement contentieux à la CNSS : « Le dossier a assez duré. Il faut qu’on parvienne à situer les responsabilités » dixit Bassolma Bazié"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

deux × un =