Sénégal : Ousmane Sonko a été admis en service de réanimation

 

L’opposant Ousmane Sonko a été admis au service réanimation de l’hôpital principal de Dakar dans la nuit du 16 au 17 août à la suite d’un malaise, a annoncé le bureau national politique de son parti, le Pastef (Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité). Une information confirmée par l’autorité pénitentiaire.

Incarcéré depuis le 28 juillet dans une affaire où il est notamment poursuivi pour « appel à l’insurrection », le leader politique mène depuis dix-huit jours une grève de la faim. Refusant de boire, de s’alimenter et de se soigner selon ses avocats, afin de contester son arrestation et « le régime dictatorial de Macky Sall », il avait été interné à l’hôpital le 6 août.

Dans un communiqué diffusé jeudi, le parti Pastef-Les Patriotes – qui a officiellement été dissous le 31 juillet par les autorités – met en garde : « Le président Macky Sall, son ministre de la justice, son ministre de l’intérieur et tous les acteurs de cette persécution inhumaine, qui a fini par mettre la vie du chef de l’opposition en danger, seront tenus entièrement responsables de tout ce qui adviendra. »

Soyez le premier à commenter sur "Sénégal : Ousmane Sonko a été admis en service de réanimation"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

douze + cinq =