Situation fiscale des entreprises de presse privée : le CSC et les OPM explorent des pistes de solutions


Le Conseil supérieur de la communication (CSC), les organisations professionnelles de médias (OPM) et les patrons de médias ont échangé ce lundi 13 mai 2024, sur la situation fiscale des entreprises de presse privée.

Selon le président du CSC, Monsieur Idrissa Ouédraogo, l’objectif de cette rencontre est de réfléchir à des solutions qui permettent aux entreprises de presse d’être à jour de leurs obligations fiscales pour éviter leur fermeture. « Lorsque des médias se ferment pour non payement d’impôts, cela est une situation inconfortable à laquelle il faut trouver des solutions », a-t-il souligné.

Du côté des OPM, cette initiative de l’instance de régulation est bien appréciée.
Au cours des échanges, les participants ont fait plusieurs propositions visant à éviter aux médias la fermeture pour non payement des impôts. Il s’agit, entre autres, à l’Etat d’apurer sa dette vis-à-vis des organes de presse et aux services des impôts d’être plus flexibles avec les entreprises médiatiques dans le respect de leurs obligations fiscales.

Saluant la pertinence de ces propositions, le président du CSC, Monsieur Idrissa Ouédraogo, a annoncé la mise en place d’un comité qui va travailler à l’élaboration d’un document pour la suite du processus.

DCRP /CSC

Soyez le premier à commenter sur "Situation fiscale des entreprises de presse privée : le CSC et les OPM explorent des pistes de solutions"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

deux × trois =