Société : Les femmes de la FAIB en colloque à Ouagadougou

 

Les femmes de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB) ont organisé un colloque le dimanche 22 janvier 2023 à Ouagadougou. C’est une rencontre de prêches et de prières entre femmes, venues de villes différentes dont Tenkodogo, Ziniaré. Il s’est agi pour les organisatrices, d’échanger avec ces femmes musulmanes sur le rôle de la femme dans la religion et dans la société.

La salle de conférence du Conseil burkinabè des chargeurs (CBC) de Ouagadougou a accueilli  le colloque des femmes de la FAIB. Cette salle, aussi grande soit elle, a refusé du monde dimanche, à tel point que plus de la moitié des participantes était obligée d’écouter les communications sous des stands, soigneusement installés dans la cours. Certainement, des discussions seront menées pour trouver d’autres espaces pour l’organisation d’un tel évènement dans l’effet de permettre à toutes ces personnes qui se sont déplacées, de suivre de manière confortable les différentes communications.

Selon l’initiatrice de l’activité, la femme musulmane comme la femme en général, souffre de plusieurs maux. Pourtant, elles sont nombreuses à faire de grandes études mais n’ont pas d’opportunité pour s’exprimer entre elles et partager leur savoir. C’est fort de ce constat que Zenabo Gnankiné a jugé nécessaire d’organiser cette activité dans l’effet de permettre aux femmes savantes non seulement d’échanger avec les autres mais aussi d’échanger entre elles. “Nous voulons partager notre savoir avec nos sœurs musulmanes afin qu’elles puissent participer au développement. Pour qu’une femme puisse produire une meilleure génération, il faut qu’elle soit instruite“, a expliqué Zenabo Gnankiné. Quatre thèmes ont été développés lors de cette journée d’échanges. Il faut d’abord noter que le thème principal du colloque porte sur la da’wa féminine. La da’wa est une invite aux non musulmans d’écouter le message de l’islam. Le premier sous-thème abordé est la participation de la femme dans les moments de crise dans la société. Aussi, il y a le volet éducation des filles par les mères. Le troisième parle du concept de tolérance et ses avantages dans la société puis le dernier concerne le comportement de la femme musulmane dans son foyer.

La Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB) a salué cette initiative des femmes de la FAIB. A en croire le président Oumarou Zoungrana, dame Gnankiné a bien fait de mettre en œuvre cette initiative qui vient répondre à un grand besoin. “C’est une dame battante qui a organisé cette activité, et nous disons que c’est une très bonne chose. Les portes de la Fédération sont ouvertes pour soutenir tout évènement de ce genre. Nous sommes fiers de soutenir celui-ci“, a laissé entendre le président de la FAIB.

L’activité a eu pour parrain, le président de la Communauté musulmane du Burkina Faso (CM-BF) Moussa Kouanda. D’après son propos, les femmes de la FAIB sont déterminées pour la cause de l’islam au Burkina Faso. “Et quand les femmes se décident, elles vont plus loin que les hommes“, a soutenu Moussa Kouanda et d’ajouter : “Nous en tant que responsables religieux, il est de notre devoir de venir les encourager et les féliciter pour cette initiative qui fait la promotion de l’islam et qui prône la paix dans le pays“. Le parrain a souhaité que ces genres d’initiative soient répétés car elle permet d’instruire les femmes afin qu’elles puissent participer au mieux au développer du pays.

Soyez le premier à commenter sur "Société : Les femmes de la FAIB en colloque à Ouagadougou"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

dix-sept − sept =