Sociétés d’électricité des pays de AES : Les défis énergétiques au cœur d’un atelier

 

Ce mardi 20 février 2024, s’est ouvert à Ouagadougou, l’atelier de concertation des sociétés d’électricité des pays de l’Alliance des États du Sahel (AES). Cette rencontre réunit les acteurs clés de l’électricité du Burkina Faso, du Mali et du Niger issus de la Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL), l’Énergie du Mali (EDM SA) et la Société nigérienne d’électricité (Nigelec).

« Quelles stratégies pour sécuriser l’approvisionnement des pays de l’AES en énergie électrique » est le thème de l’atelier qui réunit les sociétés d’électricité du Burkina Faso, du Mali et du Niger. Durant trois jours, les acteurs du secteur d’électricité de ces trois pays font échanger, partager et discuter des défis communs qui concernent la sécurisation de l’approvisionnement énergétique dans leurs pays.

Pour le président du comité d’organisation de la présente rencontre, Ouokana Ganou, « cette première rencontre de concertation des sociétés d’électricité des pays membres de l’AES regroupent des experts en production, en transport, en distribution et en commercialisation. Elle vise à jeter les bases d’une coopération en matière d’électricité plus forte entre les trois pays », a-t-il fait savoir

Quant au Directeur général de la SONABEL, Souleymane Ouédraogo, « la présente rencontre se veut un cadre d’échange, de réflexion et de partage d’expérience entre trois sociétés sœurs qui vivent quasiment les mêmes réalités c’est-à-dire des difficultés d’approvisionnement et d’exploitation en électricité », a-t-il dévoilé. Des enjeux économiques, sociaux et sécuritaires sont liés à l’approvisionnement en énergie des trois pays qui rencontrent des problèmes sécuritaires. C’est pourquoi, un diagnostic sur des contraintes, des difficultés liées à l’approvisionnement en électricité sera posé par les participants au cours de cet atelier afin de trouver une solution. « Il s’agit de renforcer entre autres notre capacité à anticiper les événements et à renforcer notre planificateur », a laissé entendre le Directeur général de la SONABEL. Ces sociétés doivent être résilientes tout en comptant sur les propres forces. Le point sur les potentialités et les atouts sera élaboré afin de bien rassembler les forces pour mettre en place une stratégie commune pour l’électrification des trois pays qui sera bénéfique pour les populations.

« Les trois pays qui sont dotés de ressources solaires et de nombreuses autres potentialités éprouvent toujours quelques difficultés pour assurer une alimentation sécurisée à nos populations en énergie », a déploré le ministre de l’énergie, des mines et des carrières du Burkina Faso, Yacouba Zabré Gouba puis d’ajouter : « L’approvisionnement de nos pays en énergie d’une manière générale et le contexte socio-politique en particulier nous obligent à repenser la stratégie d’approvisionnement de nos pays en énergie ». Ces trois pays doivent ainsi développer des solutions et des stratégies endogènes afin de garantir l’électricité à leurs différentes populations.

La question énergétique occupe une place importante dans les politiques au niveau de ces pays. De ce fait, le ministre n’a pas manqué d’inviter les participants à un débat franc qui puisse déboucher sur des recommandations qui selon lui, « permettront à nos gouvernements de pouvoir prendre des mesures fortes afin de pouvoir asseoir sa politique de l’énergie. Nous sommes dans un environnement assez changeant qui nécessite que nous puissions prendre un certain nombre de mesures profitables à l’ensemble de nos populations ». La question de la centrale nucléaire aussi sera abordée au cours de cet atelier. Cette rencontre posera une stratégie à court, moyen et long terme. Pour ce qui concerne l’électricité, elle est une stratégie à court terme car « il s’agira de voir quelle est la stratégie à mettre en œuvre pour assurer d’abord un approvisionnement sécurisé », a indiqué le ministre Gouba. Pour le volet moyen et long terme, « il s’agira de développer la centrale nucléaire. C’est un processus qui nécessite certainement un plan d’action qui peut prendre un peu plus de temps ».

Cet atelier sera marqué par une conférence inaugurale, des séances plénières et des ateliers thématiques.

Soyez le premier à commenter sur "Sociétés d’électricité des pays de AES : Les défis énergétiques au cœur d’un atelier"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

5 × 1 =