Suivi des dossiers de héros, de martyr et d’invalide de la nation : “Il nous faudrait encore reconnaitre ce statut à d’autres personnalités historiques de notre passé lointain et récent”, dixit le Premier ministre


Le Premier ministre, Dr Apollinaire Joachimson Kyélem de Tambèla, a présidé, à Ouagadougou, la première session du Conseil d’orientation stratégique de la Commission nationale d’analyse et de suivi des dossiers de héros, de martyr et d’invalide de la nation.

En application des lois du 10 et 17 juin 2022 portant respectivement statut de héros de la Nation et de statut de martyr et d’invalide, le Gouvernement a mis en place par décret la Commission nationale pour instruire les requêtes relatives à la qualité de héros de martyr et d’invalide de la nation.

La présente session s’inscrit dans la perspective d’une meilleure coordination et d’orientation, en vue du traitement diligent des requêtes relatives à la qualité de héros, de martyr et d’invalide de la nation.

Le Premier ministre, Dr Apollinaire Joachimson Kyélem de Tambèla, en sa qualité de président du Conseil d’orientation stratégique de la Commission nationale d’analyse et de suivi des dossiers de héros, de martyr et d’invalide de la nation, a salué la tenue de cette session, première du genre depuis l’adoption des textes juridiques encadrant les statuts du pupille, du héros, du martyr et de l’invalide de la nation.

« Toute nation respectueuse, devant honorer ses héros, ses martyrs et ses invalides, le Burkina Faso leur consacre une place de choix », a-t-il expliqué.

Ainsi, a-t-il poursuivi, qu’en plus du président Thomas Sankara reconnu en 2023 héros de la Nation, il nous faudrait encore reconnaitre ce statut à d’autres personnalités historiques de notre passé lointain et récent tels que Naaba Saaga II, Ouezin Coulibaly, le journaliste Norbert Zongo.

A cet effet, le Chef du Gouvernement a précisé que ‘’nous avons des milliers de personnes qui ont perdu la vie dans le cadre de la lutte contre le terrorisme qui méritent d’être reconnu par la nation comme martyrs.

“Du plus anonyme des volontaires pour la défense de la patrie au plus connu comme Ladji Yoro, du soldat de première classe à l’officier supérieur, tombés pour défendre la patrie, ces derniers méritent une digne reconnaissance’’, a-t-il soutenu.

DCRP/Primature

Soyez le premier à commenter sur "Suivi des dossiers de héros, de martyr et d’invalide de la nation : “Il nous faudrait encore reconnaitre ce statut à d’autres personnalités historiques de notre passé lointain et récent”, dixit le Premier ministre"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

18 − neuf =