Supposée exécution de 170 personnes : Aucun élément ne permet de confirmer ce chiffre, à l’étape actuelle de l’enquête ouverte


Suite à mon dernier communiqué n°2024-176/CA-O/TGI-OHG/PF du 1er mars 2024, faisant état des allégations d’attaques meurtrières survenues dans les localités de Komsilga, Nodin, et Soro, je constate avec regret que dans le traitement de l’information aussi bien au plan national qu’international, il est fait état de 170 personnes exécutées ou tuées”.

Faisant suite à ces affirmations, je voudrais rappeler qu’à l’étape actuelle de l’enquête ouverte, aucun élément ne permet de confirmer ce chiffre de “170 personnes exécutées ou tuées » tel que cela se laisse lire dans certains médias qui se sont abstenus de publier l’intégralité de mon communiqué. Le transport effectué sur les lieux de l’attaque le 29 février 2024 en

compagnie de la Police Judiciaire n’a pas non plus permis de constater 170 corps tel qu’il ressort des allégations parvenues au préalable à mon Parquet. C’est pourquoi j’en appelle à la prudence dans l’attente des résultats de l’enquête.

C’est également l’occasion pour moi de réitérer l’appel à témoins lancé dans mon communiqué sus-cité

Le Procureur du Faso

Aly Benjamin COULIBALY

Peut être une image de texte

Soyez le premier à commenter sur "Supposée exécution de 170 personnes : Aucun élément ne permet de confirmer ce chiffre, à l’étape actuelle de l’enquête ouverte"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

six + 1 =