Bosquet à Gangaol : Un projet environnemental qui va faire des émules

L’hivernage est le moment propice où beaucoup s’adonnent au reboisement. L’union nationale des travailleurs de l’exploitation d’or (UTEA.OR) elle, a décidé de reforester une zone déboisée, pendant 5 ans sans discontinuer. Le mardi 16 août, les membres de l’Association, la population de Gangaol, village situé à 20 km de Dori, des autorités de la province dont le Haut commissaire représentant le Gouverneur, le maire de la commune de Bani et le préfet ont planté plus de 2000 plants sous une fine pluie.

IMG_20160816_135021Arrivées sous une fine pluie les autorités n’ont pas eu d’autre choix que de se plier au dictat de la nature. Sous la pluie, elles se sont jointes à la population de Gangaol pour mettre en terre plus de 2000 plants d’arbres. Organisé par l’Union nationale des travailleurs de l’exploitation d’or, ce reboisement se veut être un engagement de l’Association pour la cause environnementale. L’UTEA.OR, n’attent pas s’arrêter en si bon chemin. Selon son président Cyril Sawadogo, l’action de ce matin va se poursuivre. Il précise “ l’Association a été créee en 2016 pour donner une nouvelle image d’exploitation artisanale, parce que le secteur de l’orpaillage est souvent décrié par les acteurs de la société civile”. Cette association sensibilise, forme prend en compte la question environnementale et se préoccupe de la question sanitaire des orpailleurs. Gangaol est l’une des premières zones d’exploitation de Dori et c’est cela qui a motivé l’association a mettre en oeuvre leur projet de “bosquet d’orpailleur”.

20160816_103708La commune de Zani dont relève le village a bien voulu mettre 2 ha de terre déboisée à la disposition des orpailleurs. Pendant 5 ans, les reboisements vont se poursuivre afin que ce lieu déboisé pousse un bosquet. C’est un challenge qui tient particulièrement aux membres de l’Association. Pour ce faire tous les moyens seront mis en oeuvre. “ Si possible nous allons clôturer le site afin de protéger les jeunes plants,” affirme le président. En plus de ce site, l’Association a eu par le passé à reboiser dans 9 écoles proches de sites d’orpaillage. Tous ces efforts sont soutenus par des partenaires dont le ministère de l’environnement, Cyril Sawagogo a tenu a adressé des mots de reconnaissance à ce ministère.

IMG_20160816_120041Invité à ce reboisement, madame le Haut commissaire de la province du Soum, a reconnu l’importance d’un tel acte. “Le Sahel est un endroit désertique et des actions de restauration sont efficaces, c’est en cela que nous soutenons cette initiative”. Ainsi le Haut commissaire de la province encourage les orpailleurs à participer à la cause de l’environnement. Le parrain de la cérémonie, Cissé Hamadou , Directeur général de Métal OR MALALIDE, a aussi encouragé cette initiative. Pour lui, elle est bonne et démontre que les orpailleurs sont aussi soucieux de l’environnement. “L’effort va se poursuivre et aboutir , nous avons cette espérance”. IMG_20160816_160010Le trésorier se dit aussi confiant quant à la poursuite de ce plan de reboisement. “Je  e suis fier de voir que notre idée de mener une action en faveur de l’environnement prend corps. Cependant, j’aimerais aussi inviter les orpailleurs à plus de rigueur dans la gestion des bénéfices qu’ils tirent de leurs activités.” Ils les a invité aussi à considérer de plus en plus l’aspect environnement car il y va de leur survie.

Soyez le premier à commenter sur "Bosquet à Gangaol : Un projet environnemental qui va faire des émules"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

12 + neuf =