Burkina : 3490 déplacés internes enregistrés après l’attaque de Seytenga

 

A la date du 13 juin 2022 selon le bilan provisoire enregistré par le Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (CONASUR), 3 490 personnes  ont rejoint Dori en provenance de 16 villages, après l’attaque terroriste contre les habitants de Seytenga dans la région du Sahel.

Selon les chiffres, ces personnes viennent de 465 familles. Les enfants représentent 63,18% de ces personnes déplacées internes. 24,79 % d’entre eux ont moins de 5 ans. Plus de 74,84% des déplacés viennent de Seytenga. Le CONASUR continue les opérations de dénombrement des déplacés internes.

En rappel, la ville de Seytenga a été attaquée dans la nuit du 11 au 12 juin 2022 par des hommes armés non identifiés. Après avoir donné un bilan provisoire de 50 civils tués dans cette attaque, le gouvernement a annoncé ce mardi 14 juin 2022, 29 nouveaux corps retrouvés faisant ainsi 79 corps enregistrés.

Soyez le premier à commenter sur "Burkina : 3490 déplacés internes enregistrés après l’attaque de Seytenga"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

seize − seize =