Burkina : toujours interdit d’exporter du mil, du maïs, du sorgho et du niébé

 

Le ministère en charge du Commerce rappelle que la mesure portant suspension de l’exportation du mil, du maïs, du sorgho et du niébé, demeure toujours sur toute l’étendue du territoire national.

Dans un communiqué du 15 novembre 2022, le ministère a précisé que la délivrance des autorisations spéciales de ces céréales, est suspendue.

Par ailleurs, les contrevenants à cette décision, s’exposent à des sanctions conformément à la réglementation en vigueur.

Aucune description disponible.

Soyez le premier à commenter sur "Burkina : toujours interdit d’exporter du mil, du maïs, du sorgho et du niébé"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

15 + 8 =