Campagne agricole 2016 : « Des champs inondés dans les villages de Bladi et de Kounadia »

 

La forte pluviométrie de cette année continue de faire des dégâts sur son passage . Les paysans de Bladi et de Kounadia déplorent d’énormes superficies inondées. Ils s’indignent pour la suite de la saison hivernale et cri au secours c’est le constat fait ce 3 août 2016.

SAM_0196A Kounadia, village situé à 12 km de Dédougou, c’est la désolation ! « Des champs sont sous les eaux depuis quelques jours ». C’est le constat fait dans la matinée de ce 3 août. De loin on a l’impression de voir un barrage hydrographique « ce sont des champs inondés que vous voyez ! » nous a confié un paysan que nous avons croisé a environ 200m des champs.

SAM_0190

inondation d’un champ

Notre premier champ où nous nous sommes rendu est celui du pasteur du village de Kounadia, Beguao Bayoulou. Il exploite son terrain depuis trois ans. « La saison dernière environ un hectare de mon champ est parti dans l’’eau », « cette année il y a déjà un demi hectare qui est déjà inondé » a-t-il laissé entendre. Sieur Bayoulou victime deux fois successivement d’inondation ne compte pas arrêter de produire sur le dit terrain car selon lui les terres se font rares. Il ne peut avoir un autre  ailleurs. Malgré les risques, il est hors de question qu’il laisse tomber son lopin de terre. «  Cette année j’ai semé du riz car je me suis dit que ça pouvait résister en cas d’inondation, mais à peine l’étape de germination avec les pluies de ces derniers jours la portion a été inondée », a indiqué le producteur qui a confié que la saison dernière les services techniques sont venues faire le constat après l’inondation mais après leur passage ils ne sont plus revenus.

SAM_0193A environ 300 m de là, c’est Alassane Sé un producteur du village de Bladi que nous avons trouvé dans son champ de coton et de sorgho. Difficile d’accéder au champ de sieur Sé compte tenu de la quantité d’eau qui a englouti toutes les pistes menant dans le dit champ. Après avoir subi des Contours, nous voilà entre la partie inondée et le reste du champ du producteur.  « Sur mes 16,5hectares de coton, 1 hectare a été inondé et 1,5 hectare de sorgho » nous a confié le producteur qui soutient que la cause de ces inondations est due à la réalisation du goudron. «SAM_0216  Depuis la réalisation du goudron nous sommes confrontés à des inondations » a-t-il soutenu. Selon lui, le niveau de la route est haut et les ponts ne sont pas suffisants pour permettre à l’eau de se déverser ailleurs. «    a indiqué sieur Sé.

Vivement qu’une solution soit trouvée à cette situation d’inondation qui détruit chaque campagne des champs afin que la sueur des paysans ne soit pas vaine.

Arnaud Lougue

 

Soyez le premier à commenter sur "Campagne agricole 2016 : « Des champs inondés dans les villages de Bladi et de Kounadia »"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

8 + seize =