Contrôle de la qualité et de la quantité de l’or au Burkina : le gouvernement veut voir clair

 

Afin d’avoir un contrôle sur la qualité et la quantité de l’ensemble de la production d’or et des autres substances précieuses, le gouvernement a signé un protocole avec plusieurs sociétés minières. La signature de cette convention a eu lieu ce vendredi à Ouagadougou.

Ce protocole est relatif à la participation des agents de l’administration publique à la coulée, à la pesée, au coulissage, et également au contrôle de la qualité et de la quantité de l’ensemble de la production d’or et des autres substances précieuses des industries minières.

Pour le ministre des mines, au regard de l’importance du secteur minier, il était normal que le gouvernement puisse implémenter un suivi contrôle et également assurer une gestion dans toute sa transparence de l’industrie extractive. «La signature de ce protocole est un pas important dans la mise en œuvre d’une des missions régaliennes de l’État, à savoir le suivi-contrôle de l’extraction au niveau de l’industrie minière» a déclaré Yacouba Zabré Gouba, Ministre des Mines.

Une situation qui satisfait aussi les sociétés minières a en croire le président de la chambre des mines du Burkina. « Les sociétés avaient aussi besoin de cette transparence pour pouvoir rétablir cette confiance avec la population. Cette fois-ci, on a juste quatre sociétés (Orezone, Roxgold, Salma Mining et Taparko, ndlr), mais les autres sociétés sont déjà dans cette salle et elles vont procéder à la signature dans les heures à venir», a laissé entendre Ousséni Dera, le président de la chambre des mines du Burkina.

Le ministre a conclu en exprimant sa confiance dans les résultats de cette initiative, affirmant que cela permettra d’assurer une expertise au niveau des laboratoires du BUMIGEB (Bureau des Mines et de la Géologie du Burkina Faso), notamment en termes de contrôle de la qualité et de la quantité de l’or extrait.

Source : Rtb

Soyez le premier à commenter sur "Contrôle de la qualité et de la quantité de l’or au Burkina : le gouvernement veut voir clair"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

8 + 2 =