Coopération transfrontalière: le Réseau ouest-africain des GLCT prend langue avec le chef de la diplomatie burkinabè.

 

Ouagadougou, le 30 mars 2024. Une délégation du Réseau ouest-africain des Groupement Locaux de Coopération Transfrontalière, a été reçue dans la soirée du vendredi 29 mars 2024, par le ministre des Affaires étrangères de la Coopération régionale et des Burkinabè de l’Extérieur.

La délégation est venue présenter le réseau qui est composé de sept GLCT basés de part et d’autre au niveau des frontières entre le Burkina Faso, le Mali, le Niger et la Guinée.

Selon son président Siaka KEÏTA, l’initiative des GLCT qui date de 2022, est bien accueillie dans les 4 pays.

Son principal objectif est de fédérer les actions de coopération pour faire des frontières des atouts et non des problèmes pour les populations qui y sont installées.

À l’occasion de cette audience, la délégation a indiqué son souhait d’installer le siège du réseau ouest-africain des Groupements de Coopération Transfrontalière à Ouagadougou.

Après avoir suivi la présentation de la structure ainsi que ses objectifs, le chef de la diplomatie burkinabè a reconnu son importance, surtout dans ce contexte où les frontières constituent des zones où sévit l’instrumentalisation des populations.

Il a encouragé le réseau à travailler pour une véritable intégration des peuples, car dit-il, ce sont des peuples qui partagent les mêmes réalités et les mêmes valeurs, et qui n’ont rien à voir avec les frontières administratives qui leur ont été imposées.

SEM Karamoko Jean Marie TRAORE a promis à la délégation de soutenir le processus de structuration du réseau, qui a le statut d’un établissement public de coopération.

DCRP/MAECR-BE

Soyez le premier à commenter sur "Coopération transfrontalière: le Réseau ouest-africain des GLCT prend langue avec le chef de la diplomatie burkinabè."

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

sept − 5 =