Droits des personnes handicapées : Le COMUD/Handicap forme les acteurs

 

Dans le cadre des activités du projet « Yirwa », piloté par CBM global, une organisation internationale de développement, il s’est ouvert à Ouagadougou ce lundi 6 mars 2023, un atelier de formation des personnes handicapées. Organisé par le Secrétariat permanent du COMUD/Handicap, l’objectif de cette session de formation est de permettre aux acteurs concernés de maitriser les droits des personnes handicapées et de faire un rapport de plaidoyer entrant dans le cadre de leur besoin pour favoriser leur prise en compte dans le développement du pays.

C’est une formation de sensibilisation formative des acteurs de la commission nationale de la planification du développement (CNPD) du COMUD/Handicap des structures déconcentrées du Ministère en charge de la Solidarité et d’autres acteurs sur la prise en compte des personnes handicapées dans les plans et projets de développement. L’atelier se tient sur deux sessions de deux jours par session à savoir les 06 et 07 mars pour la première session, et du 9 au 10 mars 2023 pour la deuxième session avec la participation d’une trentaine de personnes par session.

Il y a eu l’adoption par l’Organisation des Nations Unies en 2006, la convention relative aux droits des personnes handicapées. « Notre pays a adhéré aux différentes initiatives et a mis en place plusieurs instruments juridiques et institutionnels aux fins d’une meilleure inclusion de la problématique du handicap dans le processus de développement », a laissé entendre le chargé de mission du Ministère de la Solidarité, de l’Action humanitaire, de la Réconciliation nationale, du Genre et de la Famille, Bassaoule Abdoul Amadou, par ailleurs représentant de la ministre. En dépit des efforts de l’Etat dans la promotion des droits des personnes handicapées, des difficultés subsistent. Il s’agit entre autres, de la méconnaissance et la faible application des textes, l’insuffisance des sensibilisations des communautés et la faible prise en compte de la question du handicap dans les plans politiques, projets et stratégies. C’est ce qui justifie la pertinence de la tenue du présent atelier de sensibilisation à l’endroit des personnes handicapées. Ce, dans l’effet de contribuer à la prise en compte de la question du handicap dans les plans politiques, programmes stratégiques et projets. « Il s’agira au cours de cette session, de présenter aux acteurs les dispositifs juridiques et institutionnels de protection de promotion des droits des personnes handicapées, d’identifier les obstacles à la prise en compte des personnes handicapées dans les plans de développement, de faire des propositions sur la prise en compte de ces personnes… », a soutenu le représentant de la ministre en charge des questions humanitaires, président de la cérémonie d’ouverture.

Les personnes handicapées sont confrontées à diverses difficultés qu’il faut impérativement solutionner afin de leur permettre de participer au développement de leur pays. A cette cérémonie d’ouverture, c’est Karim Ouédraogo qui a représenté le secrétaire permanent du COMUD/Handicap. « Nous voulons la prise en compte des besoins des personnes handicapées dans les plans de projets, plans et stratégie de société », a indiqué Karim Ouédraogo. Selon lui, au sortir de ces sessions de formation, les participants devront être outillés sur les droits des personnes handicapées. Monsieur Ouédraogo n’a pas manqué de remercier l’ONG CBM pour son engagement dans la promotion des droits des personnes handicapées.

Soyez le premier à commenter sur "Droits des personnes handicapées : Le COMUD/Handicap forme les acteurs"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

3 × 2 =