Fin de mandat : voici le message de l’ancien président du CSC

 

L’ancien président du Conseil supérieur de la communication (CSC), Abdoulazize Bamogo a passé la main à celui entré, jeudi 1er février 2024, à Ouagadougou. Voici le message de monsieur Bamogo après cette passation de charge. 

« Mon mandat de président et celui de notre collège au Conseil supérieur de la communication – CSC prend fin avec les nominations des nouveaux conseillers et du nouveau président de l’institution qui est entré en fonction hier.

J’exprime ma profonde gratitude aux premières autorités de notre pays. J’adresse mes remerciements appuyés aux professionnels de l’information et de la communication, aux organisations professionnelles des médias, aux partenaires du CSC, à mes homologues des institutions sœurs en charge de la régulation de la communication au public en Afrique.

Aux Publicitaires Associés qui m’ont fait l’honneur de me choisir pour les représenter, j’espère n’avoir pas “versé votre figure par terre“. Je vous suis infiniment reconnaissant. J’ai fait de mon mieux. J’ai connu des réussites et des insuffisances. Je demande votre indulgence pour les insuffisances.

Je félicite et encourage mon successeur, Monsieur Idrissa Ouédraogo à qui je formule des vœux d’un leadership cohésif, stimulant et impactant. À l’ensemble du nouveau collège, je souhaite un mandat d’entente et d’une régulation efficace au bénéfice de notre cher Faso. Que le seigneur les inspire, les guide et couronne leur mandat d’un succès éclatant.

À cette belle institution qui m’a accueilli cinq années durant, à mes camarades du collège et à cette famille magnifique des travailleurs du CSC avec qui j’ai passé de beaux et fructueux moments, je dis infiniment merci. I baarka! Aw nitché! Fôfô! », a-t-il écrit sur sa page Facebook.

Soyez le premier à commenter sur "Fin de mandat : voici le message de l’ancien président du CSC"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

20 − 11 =