Football africain : Le climat dicte sa loi en Côte d’Ivoire

 

Prévue se jouer en Juin/Juillet 2023, la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) dont le pays organisateur est la Côte d’Ivoire, a été reportée en Janvier/Février 2024. Pour se justifier, la Confédération africaine de football (CAF) évoque des raisons climatiques.

Ce dimanche 03 juillet 2022 à Rabat au Maroc, le président de la CAF, Patrice Motsepe a annoncé le report de la CAN Côte d’Ivoire 2023. Le climat ivoirien ne serait pas favorable à la tenue de cette compétition dans la période précédemment indiqué (Juin/Juillet) 2023.

En rappel, une forte pluie a provoqué une inondation causant cinq morts à Abidjan dans le mois de juin 2022. Cette période est en effet, connue pour ses grandes pluies en Côte d’Ivoire. C’est pourquoi Patrice Motsepe déclare après une rencontre avec le comité exécutif de la CAF : « On ne veut pas prendre le risque d’avoir une compétition sous le déluge. Ça ne serait pas bon pour le football africain et son image »

Et puisque la Coupe du monde se jouera au Qatar en novembre/décembre 2022, il ne serait possible selon la CAF, de ramener la CAN à janvier/février 2023. Il faut noter que le même problème se posera très certainement avec l’organisation de la CAN 2025 en Guinée. Ce, parce que la Guinée a, à peu près, le même climat que le Côte d’Ivoire.

Le Premier ministre de la Côte d’Ivoire a réagi à travers un tweet par ces mots : « Comme vient de l’annoncer la CAF, la CAN 2023 se déroulera en janvier/février 2024 pour bénéficier d’un meilleur climat pour le jeu comme pour les joueurs. Nous étions prêts à accueillir l’Afrique dès juin 2023, nous le serons en janvier 2024 ».

Soyez le premier à commenter sur "Football africain : Le climat dicte sa loi en Côte d’Ivoire"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

20 + un =