Grippe aviaire au Burkina Faso : les foyers détectés seront indemnisés.

 

En fin décembre, les agents du service vétérinaire ont constaté une forte mortalité de la volaille due à la présence du virus de la grippe aviaire au Burkina Faso. Il s’agit d’une infection des espèces d’oiseaux sauvages ou domestiques.

Cette maladie crée une incidence économique et peut même contaminer les humains qui sont en contact permanent avec les oiseaux. Sept (07) régions ont été touchées à savoir, le Centre, le Centre-Ouest, le Centres-Sd, la Boucle du Mouhoum, les Cascades, le Nord, le Centre-Nord avec 42 foyers atteints depuis le 7 janvier 2022.

« En fin décembre 2021, nous avons constaté une forte mortalité de volailles sur des sites d’élevage de notre pays. Les analyses effectuées par le Laboratoire national d’élevage ont établi la présence du virus de l’influenza aviaire hautement pathogène encore appelé virus de la grippe aviaire. Il s’agit de la souche hautement pathogène H5N1 de l’Influenza aviaire. », déclare le ministre.

Le gouvernement annonce alors un plan de riposte comme le recensement, l’abattage, l’incinération des oiseaux morts, la désinfection des sites concernés. Le ministre des ressources animales et halieutiques, Moussa Kaboré invite les acteurs à l’implication pour éradiquer cette grippe. “Toute personne ayant constaté un cas, doit aviser les agents vétérinaires” , soutient le ministre. D’après lui, le gouvernement va indemniser les producteurs qui ont eu de la volaille atteinte par la grippe aviaire. Des moyens humains et matériels seront mis en place pour lutter contre cette maladie.

Selon le ministre de la santé, Charlemagne Ouédraogo, la grippe se transmet à l’homme par le contact avec les animaux morts et la voie respiratoire. La maladie ne se contamine pas par la voie digestive. Il invite alors la population au respect des règles d’hygiènes. Pour le ministre Moussa Kaboré; “il n’y a pas de médicaments, ni de vaccin pour se protéger contre ce virus. C’est pourquoi, il faut travailler sur la prévention” . Il l’invite également à éviter le contact entre les animaux, à bien cuire la viande des animaux avant de les consommer, adopter une discipline en évitant de transporter la volaille. Le Burkina Faso dispose d’un important têtes de volaille soit 52 millions de têtes. Les ministres invitent la population aux respects des mesures pour éradiquer cette grippe et protéger la volaille.

Soyez le premier à commenter sur "Grippe aviaire au Burkina Faso : les foyers détectés seront indemnisés."

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

6 + dix-sept =