IRSAT Bobo : des recherches en cours pour la production des chenilles durant toutes les périodes de l’année


A Bobo-Dioulasso, on ne trouve pas les chenilles à tout moment de l’année. Beaucoup consommées par la population de la ville de Sya et celle des autres villes du Burkina Faso, les chenilles font également partie des éléments d’études des chercheurs.

Grâce à la caravane de presse organisée par la direction de la communication du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, les Hommes de médias ont pu visiter l’Institut de recherche en sciences appliquées et technologies (IRSAT) à Bobo-Dioulasso, dans l’après-midi du mercredi 10 août 2022.

Au cours des échanges avec les chercheurs, nous avons appris que des études sont en cours pour permettre la production des chenilles durant toutes les périodes de l’année.

Selon Dr Elias Mano, Entomologiste à l’IRSAT Bobo, cette recherche vise à trouver une diète artificielle, c’est à dire la nourriture de la chenille, qui peut être disponible à tout moment de l’année. « En sorte que, si quelqu’un s’intéresse à la technologie, qu’il vienne prendre la diète et s’approprie de cette technologie pour faire l’élevage en produisant à tout moment », a-t-il fait savoir.

Pour ce faire, les chercheurs utilisent des plantes qui sont dans la nature et essayent de voir comment la chenille se comporte lorsqu’elle se nourrit. « En se nourrissant d’une plante à une autre, nous essayons de voir comment elle se comporte, surtout sa reproduction, etc. », a soutenu Dr Mano tout en précisant qu’il s’agit de constater l’effet des plantes sur le développement, la croissance de la chenille.

« A l’issue de cette étude, nous allons dégager les plantes qui sont propices (meilleures) et procéder à l’évaluation de la composition phyto-chimique et la composition nutritionnelle des plantes que nous avons vues, bien-sûr en comparant avec la feuille de Karité, puisqu’elle est là diète naturelle de préférence », a-t-il laissé entendre et de préciser qu’il s’agit là, de trouver les éléments nécessaires à la croissance de la larve de la chenille.

Alors si toutes ces études arrivent à donner des résultats probants, les chercheurs vont faire la formulation d’une ou de deux diètes pour mettre à la disposition des intéressés qui entendent faire l’élevage des chenilles.

Mais il faut souligner qu’il y a une préoccupation. « Le seul point d’obstacle que nous avons, c’est la levée de la dormance », a indiqué Dr Mano tout en précisant qu’un groupe de chercheurs à l’INERA avait déjà travaillé dans les années 2018, et ont mis au point un procédé de levée de la dormance.

Il faut noter que la dormance, c’est quand la chenille se transforme en pupe lorsqu’elle arrive à maturité. « A ce stade, elle ressemble à un bâtonnet dur qui s’enfonce dans le sol et y reste jusqu’à ce que les conditions favorables lui permettent d’émerger et donner un papillon. », a-t-il expliqué. Ce temps de la dormance dure dix (10) mois. Actuellement, les études sont en cours pour ramener ce temps à seulement quelques jours afin de permettre aux éleveurs à venir, de pouvoir faire la production continue des chenilles.

Depuis 2013, en rappel, l’IRSAT Bobo a eu les quatre départements scientifiques que sont les départements technologie alimentaire, mécanisation, substance naturelle et énergie. Ces quatre départements techniques sont également à l’’IRSAT Ouaga. « Alors, l’institut mène des recherches de développement, de la formation, de l’accompagnement des partenaires, transferts et compétences dans ces quatre départements », a indiqué Dr Cédric Kambiré, Directeur régional de l’IRSAT Bobo.

Soyez le premier à commenter sur "IRSAT Bobo : des recherches en cours pour la production des chenilles durant toutes les périodes de l’année"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

quatorze − quatre =