Les dozo et les Koglweogo: Une Cohabitation impossible?

La confrérie des chasseurs dit dozo et les koglweogo ne sont pas en odeur de sainteté ces derniers temps. La pomme de discorde vient de la volonté des derniers de s’installer dans la localité plus à l’Ouest. Cette zone étant notamment occupée par les dozos depuis des millénaires, il se pose comme un conflit de territoire entre eux et les koglweogo.

Depuis lors on aura constaté que la tension ne fait que monter et il est à craindre que la situation ne se complique et pire qu’elle ne s’envenime, en témoignagne cette déclaration du chef suprême des Bobo, ”  nous avons fait savoir notre position au gouvernement que nous ne voulons pas de koglwéogos dans la zone et malgré cela, il a laissé des individus se réclamant koglwéogos s’installer et nous les tiendrons pour responsables de ce qui en découlera », a laissé entendre le chef suprême des Bobos.

Mais le gouvernement semble faire dans l’attentisme et le Burkina faso ne peut s’offrir le risque de voir une confrontation directe entre ces deux entités. La solution sans nul doute n’est pas aisée, mais en toute situation il faut priviliéger le dialogue et concilier au mieux les positions, car les dozo comme les koglweogo sont tous des burkinabè et si l’intérêt de la population est la chose la plus recherchée, rien ne vaut mieux que l’entente.

Il revient donc  au gouvernement et mieux au président du Faso en personne de s’impliquer dans la résolution de cette crise naissante le plus rapidement possible car une cohabitation entre dozo et koglweogo n’est pas impossible, mais dans quelles conditions? Là est la vraie question.

 

 

Soyez le premier à commenter sur "Les dozo et les Koglweogo: Une Cohabitation impossible?"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

quinze − 2 =