Lutte contre le grand banditisme en milieu urbain : Fin de parcours d’un gang à Ouagadougou.


Le Commissariat de Police de l’Arrondissement n°02 (ex Baskuy) de la ville de Ouagadougou, toujours dans la dynamique de la lutte contre l’insécurité urbaine sous toutes ses formes, vient de démanteler un réseau de malfaiteurs spécialisés dans les vols et recel de motos.

Ce réseau est composé d’individus agissant en bande organisée à l’intérieur de la ville de Ouagadougou, notamment à Boassa, à Bendogo et à la Zone I, dans les communes de Saaba et de Komsilga ainsi que dans les villes de Koupéla, de Pouytenga et de Tenkodogo. Ils s’adonnaient surtout à des vols dans les domiciles, les devantures des kiosques de PMU’B et dans les parkings.

Comme mode opératoire, le groupe ciblait les engins garés dans les parkings et les devantures des kiosques de PMU’B. Dès que les membres identifiaient des engins qui les intéressaient, le plus souvent ceux de marque YAMAHA de type SIRUS, ils attendaient le moment opportun, surtout lorsqu’il y a de l’affluence pour les soustraire. Il arrivait également qu’ils filent leurs victimes jusqu’à domicile, patientaient jusqu’à une certaine heure jugée propice avant de passer à l’acte. Ils s’y introduisaient par escalades des murs, s’emparaient des engins qu’ils y trouvaient et ressortaient par le portail.

Après chaque opération, les motos volées étaient revendues entre 100.000 et 200.000 FCFA selon l’état et le gain partagé entre les membres du groupe.

Grâce à la collaboration des populations, les investigations menées ont permis d’appréhender quatre (04) membres du gang et saisir neuf (09) motos. Il est à noter également qu’une dizaine d’engins volés et retrouvés ont été restitués aux propriétaires légitimes.

La Police Nationale remercie encore une fois les citoyens grâce à qui ce résultat a été atteint. Elle les invite par ailleurs à poursuivre dans la même dynamique de collaboration avec les Forces de Défense et de Sécurité pour plus de résultats probants dans la lutte contre la délinquance sous toutes ses formes.

En rappel, les numéros verts que sont les 17, 16 et 1010 sont toujours disponibles pour les dénonciations des cas suspects.

La Police Nationale, une force publique au service des citoyens !

Soyez le premier à commenter sur "Lutte contre le grand banditisme en milieu urbain : Fin de parcours d’un gang à Ouagadougou."

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

cinq × 2 =