Lutte contre le VIH, le Sida et les IST : le SP/CNLS-IST annonce la commémoration de la JMS 2023 au Burkina

 

Le Secrétariat permanent du Conseil national de la lutte contre le sida et les Infections sexuellement transmissibles (SP/CNLS-IST) a tenu un point de presse dans la matinée de ce mercredi 29 novembre 2023 à Ouagadougou. Face aux Hommes de médias, il était question d’annoncer la cérémonie commémorative de la Journée mondiale de lutte contre le sida (JMS) au Burkina Faso.

Le monde entier célèbre chaque 1er décembre, la Journée mondiale de lutte conte le sida. Chaque année, l’ONUSIDA donne des orientations à la réponse au VIH en choisissant un thème qui s’adapte à l’environnement mondial de la lutte contre le VIH en évolution. Ainsi, le thème mondial retenu pour la JMS 2023 est : “Confier le leadership aux communautés“. Ce thème vient s’ajouter à une liste toujours plus longue de défis mis en avant par cette manifestation dans le monde entier.

En conformité avec les objectifs de l’ONUSIDA et en adéquation avec les défis actuels de la lutte au Burkina Faso, les acteurs concernés s’inscrivent dans cette dynamique internationale au regard des exploits faits par le monde communautaire dans la lutte contre le VIH, le sida et les IST. En effet, l’engagement des communautaires dans cette lutte au pays des hommes intègres, est une réalité indéniable. Conformément aux différents engagements pris par les acteurs, le Burkina Faso va commémorer, ce 02 décembre 2023, la JMS à Ouagadougou dans l’enceinte du SP/CNLS-IST sous le thème : “Renforcer le leadership des communautés pour mettre fin au sida“.

Selon le Secrétaire permanent du SP/CNLS-IST, Dr Seydou OUATTARA, c’est une opportunité de renouveler le plaidoyer auprès des partenaires techniques et financiers pour plus d’engagements en faveur de la lutte contre le VIH, le sida et les IST, avec un accent sur le dépistage qui reste le seul moyen pour permettre à chaque citoyen de savoir son statut sérologique pour sa propre gouverne, la sensibilisation des jeunes sur les comportements à risque de contamination à VIH, et la mobilisation des populations des zones rurales. Pour lui, la célébration de la JMS 2023 témoigne une fois de plus, du leadership au plus haut sommet de l’Etat en faveur de la lutte contre le VIH, le SIDA et les IST ainsi que l’engagement des acteurs nationaux, et des partenaires techniques et financiers.

Il faut souligner que cette cérémonie sera placée sous le Haut patronage de son excellence le Capitaine Ibrahim TRAORE, Président de la transition et Président du CNLS-IST. Elle connaitra la participation des autorités politiques et administratives, des partenaires techniques et financiers, des représentants de la société civile, des personnes vivant avec le VIH (PVVIH), des personnes ressources en matières de lutte contre le VIH, du personnel technique du SP/CNLS-IST et Projets/programmes rattachés. Elle sera marquée par des activités de prévention sur le VIH, Sida dans toutes les régions du Burkina Faso. Le ruban rouge, signe universel de reconnaissance, de soutien et de solidarité envers les PVVIH, sera porté par de nombreuses personnes. Diverses manifestations seront organisées au niveau des antennes régionales du SP/CNLS-IST. Au moment de la cérémonie officielle, des PVVIH prendront la parole pour sensibiliser sur les défis importants de leur vie.

Le responsable du département chargé du fonds de solidarité envers les malades et orphelins du Sida, Moussa OUEDRAOGO a fait savoir qu’en prélude à cette journée, une activité dénommée “Semaine de solidarité envers les malades et les orphelins du Sida“est commémorée. Cette année, elle est à sa 7e édition. “C’est une activité que nous organisons généralement pour parler de la solidarité que nous devons tous à l’endroit de ces groupes vulnérables notamment les PVVIH parce que nous constatons que de plus en plus, il y a toujours des cas de stigmatisation qui existent. Donc cette semaine de solidarité est une occasion pour nous, de dire encore que nous sommes à côté de ces personnes qui ont besoin de nous pour améliorer leurs conditions de vie”, a-t-il soutenu. Monsieur Ouédraogo a saisi cette occasion pour porter à l’attention des partenaires qu’il y a toujours un besoin d’agir en termes d’accompagnement des structures qui soutiennent les PVVIH, tout en invitant à mutualiser les efforts en termes d’activités réalisées.

En rappel, il n’existe pas de moyen de guérir l’infection à VIH, certes, mais grâce à des soins et traitement efficaces, y compris pour les infections opportunistes, l’infection à VIH est devenue une pathologie chronique qui peut être prise en charge avec la possibilité de vivre longtemps et en bonne santé.

 

Soyez le premier à commenter sur "Lutte contre le VIH, le Sida et les IST : le SP/CNLS-IST annonce la commémoration de la JMS 2023 au Burkina"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

cinq × trois =