Question de la cohésion sociale : L’ Assemblée législative de Transition entend le gouvernement

 

Sous la présidence du Premier Vice-Président de l’Assemblée législative de Transition, Dafidi Lompo, la représentation nationale a entendu le gouvernement représenté par le ministre des sports, de la jeunesse et de l’emploi, monsieur Boubakar Savadogo sur la question du député Wilfried Prosper Bako. Elle concerne la cohésion sociale et le vivre ensemble. Le député Bako estime que pour un meilleur vivre ensemble et une bonne cohésion sociale, il est nécessaire de tenir dans les meilleurs délais le forum national sur la cohésion sociale et le vivre ensemble, et cela pourrait permettre de lutter contre l’insécurité au Burkina Faso.

Prenant la parole, le gouvernement a loué les initiatives passées allant dans ce sens, avant d’expliquer qu’une nouvelle démarche de réconciliation est en train d’être mise en œuvre afin de combler les insuffisances des précédentes approches et de prendre en compte les nouveaux défis de réconciliation qui ont fait leur apparition suite au contexte sécuritaire.

Des difficultés objectives justifient la non tenue en 2021 du forum national de la réconciliation a souligné le ministre Savadogo. Il s’agit de la mauvaise perception du processus de réconciliation nationale par certaines couches de la société Burkinabè, les soubresauts politiques et les problèmes d’indemnisation (des victimes n’étaient pas prêtes à aller à la réconciliation sans leurs indemnisations ou sans la lumière sur certains dossiers). C’est pourquoi le gouvernement a décidé de travailler pour harmoniser les avis afin d’accroître les chances de succès du nouveau processus de réconciliation nationale a indiqué le ministre Boubakar Savadogo. Le gouvernement compte donc dès cette année procéder aux indemnisations des victimes pour réduire les frustrations, mieux communiquer sur le processus en œuvre, afin de parvenir à une mobilisation d’envergure pour une réussite de cette stratégie.

Assemblée Législative de Transition

 

Soyez le premier à commenter sur "Question de la cohésion sociale : L’ Assemblée législative de Transition entend le gouvernement"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

dix-sept + 19 =