RECREATRALES 2022 : Une édition de maturité et de responsabilité en 20 ans d’existence

 

La plateforme festival des Résidences panafricaines d’écriture, de création et de recherche théâtrales (RECREATRALES) est lancée officiellement ce samedi 29 octobre 2022 à Ouagadougou à travers une cérémonie officielle qui a connu la participation des festivaliers et des autorités. Le festival est à sa 12ème  édition et fête ses 20 ans d’existence. Deux spectacles ont donné plus d’éclat et d’émotion à la cérémonie.

L’ouverture officielle de la plateforme festival des RECREATRALES  s’est tenue ce samedi 29 octobre à Ouagadougou. Un évènement d’envergure populaire, ce n’est donc pas étonnant que certains participants aient assisté à la cérémonie en station débout car les places assises étaient toutes occupées. Il faut donc tirer le chapeau aux organisateurs du festival pour avoir réalisé une telle prouesse quand l’on sait qu’il se tient dans un contexte de report tout azimut d’évènements en raison de la situation socio-politique et sécuritaire du pays des hommes intègres. En 20 ans d’existence, le festival est à sa 12ème édition cette année. Une édition de maturité et de responsabilité comme le soutient Aristide Tarnagda , Directeur du festival.

Le thème de cette 12ème édition est : « Faire visage », qui ne consiste pas à montrer la beauté du visage mais plutôt nettoyer le visage de notre pays qui est inondé par nos larmes et par notre propre sang. « Faire visage, c’est aujourd’hui faire face aux responsabilités qui sont les nôtres dans un pays qui a énormément besoin de nous. Il faut qu’on conjugue nos intelligences, nos forces, nos déterminations pour se relever », a expliqué Aristide Tarnagda au sujet du thème qui est l’extrait du roman « Silence du chœur » du Sénégalais Mohamed Sarr.

Deux spectacles ont meublé la cérémonie et ont fait un clin d’œil aux Personnes Déplacées Internes(PDI) à travers les représentations « Une veillée au Sahel »  et  « Tu dis PDI », mis en scène par l’international danseur chorégraphe, Serge Aimé Coulibaly. Des spectacles qui ont été très bien accueillis par le public qui a témoigné ses émotions à travers des acclamations interminables.

Le Chef de Bougsemtenga (au quartier Gounghin) a, pour sa part, salué la tenue de cette édition et souhaité la bienvenue aux festivaliers. Le parrain de la cérémonie Etienne Minoungou, ancien directeur du festival et membre fondateur du festival, a quant à lui, plaidé pour plus d’accompagnements auprès des autorités afin que le festival puisse continuer son chemin. Il a également exprimé le vœu de voir les RECREATRALES s’élever au rang du FESPACO. Profitant de la présence du nouveau ministre en charge de la culture, Jean Emmanuel Ouédraogo, monsieur Minoungou a rappelé à son hôte que des dossiers sont sur sa table. A ces propos, le ministre dit avoir pris note.

Jusqu’au 5 novembre, la rue “Les RECREATRALES” vibre au rythme du festival. Des représentations théâtrales, plateau musical, danses et espace jeune public sont  entre autres, les points d’attraction de ce festival.

 

Azongo

Faso Actu

Soyez le premier à commenter sur "RECREATRALES 2022 : Une édition de maturité et de responsabilité en 20 ans d’existence"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

17 − huit =