Réinsertion socioéconomique des femmes PDI et autres vulnérables retirées de la rue : 150 femmes en formation en aviculture, saponification et en transformation des céréales

 

Le ministère de la Solidarité, de l’Action humanitaire , de la Réconciliation nationale, du Genre et de la Famille organise, en partenariat avec le Ministère en charge de la jeunesse, une série de formations au profit de 150 femmes et autres personnes vulnérables retirées de la rue.

Ces femmes autrefois en situation de mendicité dans les rues, bénéficient de formations qui ont débuté le lundi 27 novembre 2023 à Ouagadougou.

Ces formations se déroulent simultanément à la direction provinciale de la Solidarité, de l’Action humanitaire , de la Réconciliation nationale, du Genre et de la Famille du kadiogo, au centre de formation des aides ménagères et au centre de prise en charge des personnes victimes de violences basées sur le genre(VBG).

Durant une semaine ces femmes seront formées dans les domaines suivantes :
– l’ aviculture améliorée (direction provinciale en charge de la Solidarité du kadiogo) ;
– la saponification (centre de formation des aides ménagères) ;
– la transformation des céréales en produits tels que la pâte d’arachide, la farine de maïs, le couscous et la farine infantile enrichies (centre de prise en charge des personnes victimes de VBG).

Venu s’imprégner du déroulement des formations sur ces différents sites, le directeur régional en charge de la Solidarité du Centre, Monsieur Issaka PAMTAM a, au nom de la ministre Nandy SOME/ DIALLO, invité les bénéficiaires à s’approprier les connaissances transmises afin de réussir la phase d’implémentation sur le terrain. Il les a encouragées à être des modèles de réussite grâce à cette opportunité du ministère en charge de la Solidarité.

Selon monsieur Hyppolite SAWADOGO, formateur en aviculture, l’intégration se passe bien et les femmes manifestent un grand engouement à ces formations. « Nous mettrons tout en œuvre pour qu’à l’issue de ces formations les objectifs fixés par le ministère soient atteints » a-t- il lancé.

Quant aux femmes, elles ont salué cette initiative qui leur a permis d’abandonner la mendicité dans les rues pour acquérir des précieuses connaissances en entrepreneuriat. Elles ont promis également de mettre en pratique ces acquis afin de s’insérer dans le tissu économique du pays, améliorer leurs conditions de vie et celles de leurs familles.

A la fin de ces formations, chaque femme bénéficiera d’un fonds de roulement et d’un kit d’installation.

DRCP/MSAHRNGF

Soyez le premier à commenter sur "Réinsertion socioéconomique des femmes PDI et autres vulnérables retirées de la rue : 150 femmes en formation en aviculture, saponification et en transformation des céréales"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

douze − 2 =