Semaine de la sécurité routière : La population invité à s’engager dans la lutte

Ce  mardi 9 août 2022 s’est tenu le lancement officiel des activités de la 6e édition de la semaine de la sécurité routière sous le thème « Port du casque, une nécessité vitale ». Cette cérémonie s’est tenue à la place de la nation en présence de nombreuses autorités.

La question de la sécurité routière est une préoccupation majeure pour les gouvernements. Malgré les campagnes d’information, de formation, de sensibilisation et de contrôle sanction, les accidents de circulation sont toujours courants d’où la qualification par le premier ministre de « crise de la sécurité routière ».

Les accidents sont pour la plupart causés par les hommes à travers la vitesse, la surcharge, le surnombre et le transport mixte, le non port du casque et de la ceinture de sécurité routière, la conduite sous l’alcool, les stupéfiants, les médicaments, la fatigue, la somnolence et la distraction. C’est pourquoi, le premier ministre invite toute la population à s’engager dans la lutte contre l’insécurité routière qui devrait être une préoccupation de tous et non du gouvernement seulement car « Les accidents de la route ne sont pas une fatalité. Ils sont plutôt la résultante de nos mauvais comportements de nos erreurs conscientes et/ou inconscientes sur la route » a déploré Albert Ouédraogo, premier ministre. Des solutions doivent être trouvées pour résoudre cette crise.

« Le thème sur le port du casque est une interpellation pour une intégration du port du casque dans les habitudes des conducteurs d’engins à deux roues motorisés. Il est aussi une interpellation de tous et à tous les niveaux de responsabilité » a-t-il confié.

Pour le ministre des transports Mahamoudou Zampaligré « Nous prenons tout le peuple burkinabè à témoin sur les conséquences graves, humaines et économiques du phénomène de la sécurité routière » a-t-il expliqué sur la tenue de la cérémonie à la place de la nation, place symbolique.  Il y a eu des échecs en 78 et en 2000 dans le domaine de la sécurité routière « Nous pensons aujourd’hui que le contexte a changé. Concernant la sensibilisation, nous avons beaucoup plus fait dans la pédagogie. Il s’agit pas d’imposer systématiquement le port du casque, c’est une stratégie qui va être élaborée de façon consensuelle, c’est une approche qui est participative. Il est tant que nous arrêtons les dégâts causés par nos routes » a-t-il interpellé.

Soyez le premier à commenter sur "Semaine de la sécurité routière : La population invité à s’engager dans la lutte"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

5 × 1 =