Situation nationale : le MOCER lance ses activités de Café-Débat sur l’utilisation des réseaux sociaux

 

Le Mouvement citoyen pour une éthique républicaine (MOCER) a tenu une rencontre avec la presse dans la matinée de ce vendredi 20 janvier 2023 à Ouagadougou. En effet, il était question du lancement des activités de cette organisation sur l’utilisation des réseaux sociaux au Burkina Faso.

Au Burkina Faso comme partout dans le monde, les réseaux sociaux sont entrés dans le quotidien des populations, notamment la jeunesse africaine, comme moyens d’expression, de communication et de revendication. Cependant, s’ils sont d’une grande utilité pour le développement de l’humanité de manière générale, force est de reconnaitre qu’ils sont par moment sources d’interrogations par rapport aux contenus de certaines informations qu’ils véhiculent plus spécifiquement dans le continent africain.

Au regard de leur spécificité, l’absence de contrôle et l’ignorance de certains citoyens, les réseaux sociaux initialement prévus pour une connexion planétaire et servir de levier au développement des pays pauvres, sont aujourd’hui malheureusement détournés à d’autres fins surtout dans le contexte sécuritaire sous régional. Des fausses informations sont véhiculées et partagées entre de millions de personnes sans contrôle.

Mais comment permettre aujourd’hui à ces réseaux sociaux de demeurer des canaux d’éveil, de sensibilisation, de formation, d’éducation et de développement des populations dans le respect de l’éthique, des lois et des droits humains dans le contexte actuel marqué par l’insécurité et une crise humanitaire ? C’est d’ailleurs ce qui justifie la pertinence du lancement de ces Cafés-débats, initiés par le MOCER.

Selon Kassoum Ouattara, Président du MOCER, “les messages vocaux et vidéos partagés ces derniers temps à travers facebook et wattsapp au Burkina Faso, nous interpellent sur la place et le rôle des réseaux sociaux dans le contexte sécuritaire” .Voilà pourquoi, cette initiative a été réalisée afin de regrouper tous les acteurs concernés autour de ces Cafés-débats pour échanger sur le thème général de la rencontre qu’est : “Les réseaux sociaux, nouveaux canaux d’expression et de Revendication en Afrique ; Réalités et Enjeux : le cas du Burkina Faso” .

Pour le Président du mouvement, ces différents panels ont pour objectifs de donner un cadre d’expression et d’éclairage sur les réalités et les enjeux des réseaux sociaux dans le contexte sécuritaire difficile actuel. “L’utilisation sans contrôle des réseaux sociaux peuvent être de graves crises sociales et sous régionales. Au lieu d’être des canaux de développement général, ils risquent d’être des vecteurs de fracture sociale, de déstabilisation étatique et de promotion du creuset terroriste” , a laissé entendre monsieur Ouattara, d’où le choix du thème retenu.

Revenant un peu sur les différentes crises de coup d’Etat qui ont secoué le Burkina Faso ces derniers temps, le Président du MOCER n’a pas manqué de donner son point de vue sur la gestion actuelle du pouvoir par le MPSR 2 sous la houlette du Capitaine Ibrahim Traoré. “Depuis la prise du pouvoir par le capitaine TRAORE, le MOCER remarque avec une grande partie des citoyens, un regain d’espoir au niveau des forces vives du pays. Loin de faire les éloges des autorités actuelles, mais l’on sent renaitre de l’espoir qui est une énergie capitale pour un tout peuple. Pour combattre et vaincre, il faut s’armer d’espoir. On ne peut pas convaincre un peuple qui est plongé dans le désespoir.  Sur ce point, le MOCER tire son chapeau au Président pour avoir donné ce regain d’espoir au niveau des populations notamment les jeunes” , a-t-il soutenu tout en précisant que tout n’est pas rose dans cette gestion du pouvoir. Alors selon lui, beaucoup reste encore à faire pour une bonne gestion du pays. Il a tenu donc à inviter les autorités à privilégier le dialogue et la compréhension.

En rappel, le MOCER est un mouvement qui se fonde sur la promotion et le respect de l’Éthique républicaine. De ce principe, ce mouvement ne peut pas cautionner et encourager les coup d’Etat. “Mais par moment, certains coups d’Etat sont plus salutaires” , a fait savoir le Président de ce mouvement.

Soyez le premier à commenter sur "Situation nationale : le MOCER lance ses activités de Café-Débat sur l’utilisation des réseaux sociaux"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

deux × 2 =