Visite du CHUSS de Bobo-Dioulasso : Le ministre en charge de la Santé touche du doigt les réalités de l’Hôpital

 

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Dr Robert Kargougou, a visité le lundi 21 novembre 2022, les services du centre hospitalier universitaire Sourou Sanou de Bobo-Dioulasso. Il était accompagné de certains responsables du ministère en charge de la santé. La visite guidée a été conduite par le Directeur général dudit hôpital, Dr Seydou Barro, assisté du Directeur régional de la Santé, Dr Rodrigue Diao.

« Le centre hospitalier universitaire Sanou sourou a besoin d’être réhabilité au niveau de certaines infrastructures et c’est pour cela que le gouvernement par l’entremise du ministère de la Santé prend l’engagement qu’au cours des premiers mois de l’année 2023, le service d’imagerie de CHUSS sera renforcé avec un appareil d’imagerie par résonance magnétique (IRM) », dixit le Ministre de la santé. De la pédiatrie, à la maternité en passant par les urgences médicales, Dr Robert Kargougou, a touché du doigt les réalités de chaque service. A la pédiatrie, il a laissé entendre qu’il faut un renforcement des capacités en matière d’équipement médicaux technique. Au service de néonatologie, la question de réanimation des enfants a été évoquée.

A cet effet, le ministre a souhaité que les enfants puissent être prises en charge au niveau des CSPS, CM, CMA avant d’arriver au niveau CHU. « Au niveau du service de pédiatrie je voudrais retenir cette collaboration multidisciplinaire qui a permis de séparer deux enfants siamois avec succès et c’est pour moi l’occasion de magnifier les compétences des agents de Sourou Sanou » a souligné le Ministre. A la maternité tout comme aux urgences médicales, la question du renforcement des capacités des agents, du renforcement en ressources humaines, en équipement s’est présentée comme une nécessité sine qua non. La délégation a salué la mise à disposition de kit de médicament aux urgences médicales pour réduire les délais afin d’assurer une prise en charge optimale des patients.

Un projet d’extension du service des entrées et du service des urgences médicales est en cours et le premier responsable du département a salué l’initiative. En rappel, le Centre hospitalier universitaire Sanou sourou, a été créé en 1920 par des militaires blancs. Il a été érigé en hôpital civil en 1955. Aujourd’hui, l’hôpital compte un effectif de 1115 agents toute catégorie confondue. Le CHUSS dispense des soins médicaux généraux et spécifiques, des soins obstétricaux, gynécologiques et chirurgicaux, des soins chirurgicaux spécialisés et de réanimation polyvalente, une aide au diagnostic et le suivi médical.

DCRP/MSHP

 

Soyez le premier à commenter sur "Visite du CHUSS de Bobo-Dioulasso : Le ministre en charge de la Santé touche du doigt les réalités de l’Hôpital"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

six + 18 =