Barbecue d’affaires Acte 3 : Le digital dans l’entrepreneuriat au cœur d’une conférence publique

 

Ce samedi 16 juillet 2022, s’est tenue une conférence publique qui entre dans le cadre des activités de la troisième édition de Barbecue d’affaires dont la cérémonie est prévue le 23 juillet 2022. Cette conférence publique a porté sur le thème : « Les jeunes entrepreneurs face aux défis du digital ».

Barbecue d’affaires a débuté les activités de la 3e édition par une conférence publique. Cette conférence a réuni plusieurs jeunes qui sont venus pour s’imprégner de l’impact du digital dans l’entrepreneuriat.

« Cette conférence publique répond à notre ambition d’outiller les jeunes entrepreneurs en matière de digital et aussi en matière d’entrepreneuriat qui est vraiment la solution la plus imminente pour réduire le chômage et promouvoir l’auto-employabilité », a déclaré Isaac Zida, promoteur de barbecue d’affaires et président du comité d’organisation. Cette conférence va permettre aux jeunes de comprendre la question du digital. « On a invité des spécialistes du digital et aussi des représentants du gouvernement qui vont faire un état des lieux sur les politiques gouvernementales en matière d’entrepreneuriat. Les panélistes spécialistes du digital vont intervenir sur les questions des avantages et des défis que les jeunes font aujourd’hui, face à la question du digital », a-t-il fait savoir. L’acquisition des compétences, le problème de financement, la culture entrepreneuriale sont les difficultés majeures que rencontrent les jeunes lorsqu’ils veulent entreprendre. Cela s’explique par l’absence de bases solides en matière d’entrepreneuriat, la méconnaissance des structures de financement ou le manque de critères pour être financer. C’est pourquoi, barbecue d’affaires va enrichir les participants. « Les jeunes seront outillés dans tout ce qui tourne autour de l’entrepreneuriat numérique. Il y a les opportunités de réseaux, tisser des partenariats, lever des financements à travers un accompagnement », a-t-il confié.

Pour Abdoul Razack Zida, directeur du partenariat de la coopération en matière de jeunesse au ministère des sports, de la jeunesse et de l’emploi, « la faible culture entrepreneuriale émane, à son tour, de systèmes éducatifs qui n’offrent pas vraiment des enseignements, un coaching pour que le jeune apprenant, au sortir du système éducatif, puisse avoir les bagages nécessaires, savoir les techniques pour aborder l’entrepreneuriat dans ce monde. Il y a le manque d’expérience professionnelle qui s’associe à l’insuffisance des moyens financiers pour entreprendre. Il y a des jeunes qui savent entreprendre, qui veulent entreprendre mais par manque de moyens financiers, n’arrivent pas à se réaliser. Ceux qui arrivent à pénétrer le marché, ils ont souvent des difficultés pour écouler leurs produits par manque de stratégie de promotion, de distribution, comment nouer des partenariats avec des clients pour fidéliser des relations afin de mieux vendre ses produits », a-t-il fait comprendre sur les difficultés entrepreneuriales juvéniles.

« Il faut commencer petit et aller pas à pas. Quand on investit avec des sommes faramineuses, le risque de se retrouver à perte est très élevé. Quand on part avec des sommes acceptables et que l’on investit  peu à peu, on arrive à récupérer plus rapidement avec des moindres risques », a-t-il confié à la jeunesse. Cela permettra de mieux développer l’entreprise et corriger d’éventuelles failles.

« C’est vraiment la bienvenue dans un monde où la numérisation des différents secteurs d’activités, est devenue chose incontournable. Bien pour soutenir les jeunes, cette conférence veut montrer l’importance du digital dans le fonctionnement et le développement de leurs entreprises. Sans le digital de nos jours, c’est difficile de faire une place dans le monde qui se développe, s’ouvre aux autres pays développés », s’est réjoui Emmanuel Abissi, parrain de la 3e édition par ailleurs, directeur commercial de Savane Médias, jeune promoteur.

En plus du thème principal, d’autres thèmes ont été abordés comme « l’état des lieux de l’entrepreneuriat juvénile au Burkina Faso, les pertes de temps sur Facebook, les avantages et les défis de la digitalisation » et suivis des partages d’expériences.

Soyez le premier à commenter sur "Barbecue d’affaires Acte 3 : Le digital dans l’entrepreneuriat au cœur d’une conférence publique"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

trois × trois =