Burkina : L’ALT autorise l’envoi d’un contingent militaire au Niger

 

Les députés réunis en séance plénière ce mardi 19 septembre 2023 ont analysé le Projet de loi portant autorisation d’envoi d’un contingent militaire burkinabè en République du Niger.

L’avènement du Conseil national pour la sauvegarde de la Patrie (CNSP) en République du Niger , le 26 juillet 2023 a marqué un tournant géopolitique au Sahel et dans la sous-région Ouest-africaine. En effet, la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui s’est tenue le 30 juillet 2023 à Abuja, soutenue par des puissances occidentales hostiles au nouveau pouvoir militaire a pris des sanctions politiques et économiques contre la République du Niger. Ces sanctions sont accompagnées d’une menace d’intervention militaire en cas de non-retour à l’ordre constitutionnel avant le 6 août 2023.

Dans ces circonstances et conformément à ses engagements vis-à-vis des pays frères des Républiques et du Mali et du Niger se fondant entre autres d’une part sur le Traité révisé de l’Autorité de développement intégré des États du Liptako-Gourma du 24 janvier 2017 qui engage le Burkina Faso, le Mali et le Niger, à être solidaires , à promouvoir et renforcer leur sécurité commune et d’autre part , sur l’ordonnance du 24 août 2023 relative à une assistance militaire entre les 3 pays en cas d’agression ou de déstabilisation armée extérieure, le Burkina Faso soucieux de donner un cadre juridique à un appui militaire en République du Niger sollicite une autorisation de la Représentation nationale.

Ce projet de loi permettra de mutualiser les capacités et aptitudes pour faire front commun contre le terrorisme. Par ailleurs, il participera, sans aucun doute au raffermissement des liens de fraternité et de solidarité entre le Burkina Faso et la République du Niger.

La durée de la mission du contingent militaire burkinabè sera de 3 mois renouvelables.

Après analyse dudit projet de loi, les honorables députés ont autorisé l’envoi d’un contingent militaire burkinabè en République du Niger.

Assemblée législative de transition

Soyez le premier à commenter sur "Burkina : L’ALT autorise l’envoi d’un contingent militaire au Niger"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

20 + 5 =