CCI-BF : Une master-class pour outiller les journalistes sur l’impact des crises sur l’économie burkinabè

La Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) a organisé une master-class ce vendredi 12 août 2022 à Ouagadougou en son siège. C’est un cadre d’échange avec les journalistes membres du club de presse économique de l’institution. La rencontre s’est tenue autour de l’ « impact des crises mondiales , sous-régionales et nationales sur les économies africaines : cas du Burkina Faso ».

 

Permettre aux journalistes de comprendre les manifestations des crises et leurs répercussions sur le Burkina Faso est entre autre l’objet de la tenue de cette activité qui a réuni une vingtaine d’homme et femme de médias. Deux communications et une partie d’échange ont animé cette master-class. « La thématique qui nous réunit aujourd’hui est d’actualité en ce sens que la crise économique que nous traversons se prête à plusieurs lecteurs », a laissé entendre la directrice générale adjointe en charge des services d’appui et supports. Elle s’est réjouie du fait que cette rencontre permettra aux participants de mieux s’outiller sur les questions relatives à l’impact des crises mondiales, sous-régionales et nationales sur les économies africaines, mais surtout sur l’économie nationale.

La communication du Directeur des Études et de la Stratégie de la CCI-BF Dr. Idrissa Kaboré a porté sur la crise russo-ukrainienne. La crise peut se définir comme la variation de l’état d’équilibre propre à un système avec trois niveaux de variations : perturbation, déséquilibre et rupture. La crise entre la Russie et l’Ukraine a démontré combien le reste du monde dépend de ces Nations. C’est l’exemple des produits comme le blé ou encore l’engrais qui a connu une grande perturbation sur des Nations, surtout africaines d’où la perturbation sur le coût du pain.

Dr Larba Issa Kobyagda, directeur général de l’économie et de la planification

Dr Larba Issa Kobyagda, directeur général de l’économie et de la planification s’est appesanti sur l’impact de certaines crises sur le Burkina Faso. Il a entre autres pris le cas de la crise sanitaire liée à la Covid-19, la crise sécuritaire liée au terrorisme, la crise politique… Toutes ces crises affectent l’économie de la Nation et sont la cause du “ralentissement de la croissance économique“. La stabilité du pays est une garantie pour les investisseurs. Il est donc important pour lui que l’État investisse davantage dans l’éducation, les infrastructures…, qui sont entre autres le secteur socio de base. « C’est le publique qui permet au privé de bien fonctionner », foi de Dr Larba Issa Kobyagda et d’indiquer que « la sécurité est un bien publique ». Pour palier à tout ceci et pour permettre à l’État de pouvoir minimiser les chocs de certaines crises, monsieur Kobyagda estime qu’il est nécessaire de travailler à s’autonomiser sur plusieurs plans de la vie.

Les journalistes ont salué l’initiative de la Chambre de commerce et d’industrie qui leur a permis d’apprendre davantage sur les crises et leurs fonctionnements économiques dans le monde. Ils souhaitent alors la pérennisation d’activités de ce genre afin de mieux s’outiller, se former dans l’effet de bien jouer leur rôle en toute professionnalisme.

Soyez le premier à commenter sur "CCI-BF : Une master-class pour outiller les journalistes sur l’impact des crises sur l’économie burkinabè"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

trois × quatre =